lundi 24 avril
Un nouveau Portrait de Villes

Pour les âmes voyageuses et les collectionneurs, voici un objet de bonheur. Bonheur succinct à découvrir. Il s'agit d'un petit livret qui contient une ville sous un angle bien particulier. Celui d’un photographe dont la mission n’est pas d’être guide touristique mais d’exprimer la ville en images sous sa plus grande sincérité.

 

Un cœur de ville qui bat différemment qu’à l’habitude sous nos yeux c’est tout l’optique de « Portraits de Villes », la collection de petits livres éditée par be-poles. Des villes singulières, faites de moments rares, précieux et vivants qu’on visite en tournant les pages, en se remémorant des moments vécus ou en ayant envie de les vivre tôt ou tard. Pour son 32 ème Portraits de Villes, be-poles a laissé carte blanche à un photographe engagé et voyageur acharné, Guillaume Bonn. Dans son œil : Addis Ababa, la capitale éthiopienne. Un portrait de ville cette fois-ci à l’iPhone, qui invite à faire ressentir l’effervescence d’une cité en plein grand écart. De Vancouver à Moscou, en passant par Brasilia ou Chamonix, ces villes dans l'oeil de be-poles ont pour seul point commun d'être chéries par le photographe qui les capture. Elles sont disponibles en petit livret, vues choisies, marie-louise ou poster.

 

Portrait de Villes, Addis-Ababa par Guillaume Bonn, Edition be-pole

Par Éloïse Trouvat

Commentez
vendredi 14 avril
Nouveau showroom pour les tapis Mapoésie

La marque graphique d'Elsa Poux a un nouveau showroom aux accents peps. De passage à Paris, filez-y pour découvrir son univers. On est censé ne vous parler que de sa collection autour de la maison (comprenez ses tapis et coussins), mais sachez qu'on est également très fan de ses foulards, sa papeterie, ses draps de plage, ses pochettes... Oui, d'à peu près tout.

 

> Showroom Mapoésie, 69 rue du Chemin vert - Paris 11ème

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
jeudi 13 avril
Kolectiv Design, le design signé de seconde main

Imaginez : vous avez une objet de valeur, design, signé, où pouvez-vous le revendre ? Sur les sites généralistes ? Vous serez noyé au milieu des copies. Grâce aux salles de vente spécialisées ? Il faut se déplacer et le choix est souvent déroutant. Dans une brocante ? Vous risquez de ne pas vendre au bon prix. Sur un site spécialisé pour le design signé de seconde main ? Exactement. Sur Kolectiv Design, créé exactement dans ce but par trois experts du marché dont on vous parlait déjà il y a un an. Si vous êtes davantage à la recherche de pépites signées vintage, vous pourrez toujours vous rendre sur la rubrique spécialisée et on se charge de vous trouver votre pièce. Acheteurs ou vendeurs, voici un petit eden du web pour chercher sereinement cette chaise Panton première édition dont vous rêvez.

 

> Le site Kolectiv Design 

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
mardi 11 avril
L’œil incroyable de Reflections Copenhagen by Hugau / Larsson

A chaque fois qu’on les croise, leur art nous fait de l’œil. Eux, ce sont les miroirs graphiques et incroyablement chics de deux créatrices danoises et inspirées, Julie Hugau et Andrea Larsson. Leur collaboration est le fruit d’un désir commun de créer des reflets de lumière dans les intérieurs. Ensemble, elles ont fondé en 2013 Reflections Copenhagen by Hugau / Larsson. Il faut préciser d’emblée que Reflections n’a rien voir avec le charme habituel des marques scandinaves… ce qui ne l’empêche pas pour autant d’avoir un charme fou. Du genre subjuguant. Il n’y a qu’à jeter un œil à leurs miroirs contempler leurs formes sculpturales, leurs teintes tendance, leurs clins d’œil appuyés au style Art Déco. Les deux passionnées, qui ont fait leurs armes dans l’univers de la joaillerie ou de la décoration d’intérieur, proposent une collection unique de miroirs et de bougeoirs aux allures de bijoux. Aujourd'hui, elles ont présenté leur premier tapis au Salon du Meuble de Milan. On va suivre cette nouvelle aventure de très près…

 

Miroir "Eye of The Tiger", L132,2cm x H79,6cm x P3,5cm, 1015 euros/ Table "Diamond", L55cm x H45cm x P55cm, 870 euros/  Tapis "Wild Horses", 160cm x 160cm, 2600 euros, Reflections Copenhagen

Par Éloïse Trouvat

Commentez
vendredi 07 avril
Poétique de Nendo

A Milan, l'art se confond voire se confronte toujours un peu au design. Il s'y mêle, lui apporte poésie, le délaisse de son goût pour l'utile et le transcende par des questions abstraites. Il ne s'agit pas d'une tendance : chaque année les événements, prestations ou expositions du studio japonais Nendo sont attendus comme une grande messe. J'aurais pu vous montrer les meubles d'Oki Sato (créateur de Nendo) reproduisant concrètement le mouvement que leurs tiroirs peuvent effectuer par une ligne de métal, sa forêt blanche aux allures de sanctuaire ou ses créations pour la marque de vêtement Jil Sander. Mais j'ai choisi cette image figée, à défaut de pouvoir vous montrer une vidéo. Nendo a plongé 30 de ses nouveaux vases en silicone transparent dans un aquarium. L'arrivée de l'eau change de temps à autre, créant de légers mouvements dans les parois. Et j'aurais pu contempler cela des heures. Si beaux, si flous, les vases perdent leur rôle de contenant, leurs ondulations sont inattendues, sans cesse nouvelles mais apaisantes. La magie de la design week de Milan dans une seule image, pas forcément déco.

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
lundi 03 avril
Un café et des vinyles chez Rupture

Dans la rue de la Fidélité à Paris, on connaissait le Grand Amour qui s'associe à Rupture, maison de disques et agence de communication, pour fournir une sélection de musique pointue dans le bar nommé Petite Amour. Vous suivez toujours ? Dans ce concept store aux teintes marshmallow des Fifties, on écoute des vinyles en prenant un verre ou bien on en achète. Sélection diverse avec 1500 références et photos de stars pop aux murs, ainsi se conçoit cet espace hybride. On y aime l'ambiance autant que la proposition !

 

> Rupture, 3 rue de la Fidélité, Paris 10e, jusqu'à 20h30

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
jeudi 23 mars
Conversation entre Pool Studio et Oyyo

Vous avez jusqu'au 26 mars pour aller découvrir les meubles du studio Pool en plein dialogue avec les tapis de leurs amis Oyyo. Une exposition épurée qui rend hommage aux techniques et savoirs faire de l'artisanat. Pas d'éditeur ou de galerie, les deux duos ont travaillé main dans la main avec des artisans, suivant le long processus de création pour un rendu magnifique. Chaque ligne de meuble ou de tissage se répond dans un jeu graphique. Elégant et ludique. 

 

A admirer à l'Espace Modem Quincampoix, 74 rue Quincampoix, Paris 3ème

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x