lundi 02 janvier
CUT architectures signe la déco brute de Paris Texas

Paris Texas, ou PTX pour les connaisseurs, est le nouveau restaurant de la team Paris New York qui continue à faire appel à CUT architectures pour la décoration. A chaque restaurant son identité, pas de pâle copie : ici, le bar en monolithe de chêne côtoie une série de larges et hautes plaques de pierres brutes posées au mur, servant de supports aux banquettes en cuir et aux porte-manteaux. Le must résidant dans le monumental rail de boucher doré au plafond, support de globes lumineux, qui rappelle les codes de ce restaurant dédié au fumage de la viande et à la "comfort food" du sud des Etats-Unis. Idéal pour commencer l'année.

 

Paris Texas, 74, rue du Faubourg Saint Denis, 75010 PARIS - Ouvert du lundi au dimanche midi et soir.

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
mardi 27 décembre
La carte de vœux de New Works

Pour nous adresser ses vœux, la jeune maison d'édition New Works a décidé de plonger sa lampe "Kizu Table" dans une forêt de statuts antiques. Une balance parfaite entre les âges et les époques, idéal pour affronter la nouvelle année.

 

> New Works

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
lundi 19 décembre
La table de Noël du studio de design Frama

"Parce qu'un autre Noël est possible" aurait-on envie de titrer en découvrant cette photographie du studio scandinave Frama. Couronne de Noël minimaliste sur un mur brut et chandeliers aux lignes simples suffisent à emplir la pièce d'un esprit festif. On n'en attendait pas moins de ce brillant collectif qui bouscule le design scandinave comme l'art de la mise en scène. Et parce que Noël ne rime pas forcément avec tradition, c'est notre image déco du jour.

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
vendredi 16 décembre
Un dimanche au Bazar de Lorafolk

Il y a quelques mois, la jeune marque Lorafolk se lançait un nouveau défi : se faire un nom dans l'univers de la déco. Laura Foulquier et Quentin Mausse, le duo à la tête de cette enseigne parisienne très appréciée pour le charme épuré et délicat de ses robes de mariée, avaient pour envie commune de poursuivre leur aventure éthique et poétique au travers des pays qui sont à l'origine de leurs créations : l'Inde et le Maroc. Ainsi dans ce fameux "Bazar par Lorafolk", on retrouve entre autres tapis berbères, coussins ethniques chics, banquettes en bois exotique mais aussi papeterie et bougies. À l’ère de la fast fashion, en mode comme en déco, la Maison fait vœux de voguer à contre-courant en remettant au goût du jour un savoir-faire traditionnel qui s'exprime dans chaque pièce. Le 18 décembre, l'atelier-boutique parisien accueillera un pop up store exceptionnel pour permettre au public de voir, découvrir et toucher cette déco au parfum d'ailleurs. Un rendez-vous qui tombe à pic pour boucler ses cadeaux de Noël !

 

>> Pop up du Bazar par Lorafolk, dimanche 18 décembre, de 11 h à 18 h, 10 rue Beauregard, 75010 Paris

À l’ère de la fast fashion, la Maison fait vœux de voguer à contre-courant en remettant au goût du jour un savoir-faire traditionnel. Chez elle, déco comme vêtement racontent une histoire : celle d'un savoir-faire, d'une culture, d'un souvenir commu

Par Éloïse Trouvat

Commentez
mercredi 14 décembre
Les assiettes de l'artiste Jean Jullien

Ce grand type né à Nantes n'en finit pas de refléter, à lui seul, les changements dans le monde de l'art. Il s'appelle Jean Jullien, dépeint le monde avec acuité, justesse et humour grâce à l'illustration. Et ce, sur tous les supports. Il était donc logique qu'il rencontre l'éditeur Case Studyo, mécène moderne qui produit des pièces fonctionnelles d'artistes contemporains : vases, lampes, théières, horloges, assiettes, revues et corrigées. Après le luminaire "Bright Idea", Jean Jullien s'attèle à une collection de vaisselle, drôle, personnalisée, expressive. L'art de la table ou l'art à table.

 

> Assiettes "Face Plates", à l'unité ou 302 € le coffret de 6 assiettes différentes, Jean Jullien pour Case Studyo

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
mardi 13 décembre
La bougie senteur madeleine de Diptyque

Dans son écrin de porcelaine conçu artisanalement par les ateliers portugais de NG Oficina de Porcelanas, cette bougie délivre une senteur délicate de madeleine. Pour la petite histoire, lorsque Myriam Badault, directrice de la création produit, découvre que la propriété normande des fondateurs de Diptyque est en fait l'ancien bureau de poste où Marcel Proust venait poster ses correspondances, une idée lui vient. Pourquoi ne pas réaliser une senteur ? "Celle d'une madeleine savoureuse, citronnée et généreuse, à l'instar de celle décrite par Marcel Proust dans "Du côté de chez Swann", le premier tome d' "A la recherche du temps perdu"."

Une odeur régressive qu'on rêve de sentir flotter dans notre intérieur, grâce à la nouvelle bougie de la Collection 34.

Par Bérangère PERROCHEAU

Commentez
lundi 12 décembre
Quand le design s’exprime pour la bonne cause

Créée en 1991 par l’artiste Gérard Garouste, l’association La Source a pour vocation première d’aider des jeunes de 6 à 18 ans en difficultés familiales et scolaires. A travers de nombreux ateliers et événements l’association leur apprend à développer leur créativité artistique dans de nombreux domaines. Comme chaque année depuis 19 ans, l’association organise sa vente aux enchères le lundi 12 décembre à l’Hôtel de l’Industrie à Paris. Pour sa sixième participation à la vente, Vitra offre 50 exemplaires des tabourets « Cork Family » de Jasper Morrison aux designers. L'assise culte sera ainsi revisitée par 50 créateurs. Parmi ces modèles uniques proposés à la vente, on retrouvera la création de l’architecte d’intérieur Charles Zana : un lampadaire en liège doré qui joue sur l’empilement du tabouret légendaire transformant l’œuvre en sorte de totem, un clin d’œil au maître Ettore Sottsass.

 

>> Vente aux enchères La Source le 12 décembre à l'Hôtel de l'Industrie à Paris, 20 heures. Elle sera orchestrée par le commissaire-priseur Simon de Pury.

 

Par Éloïse Trouvat

Commentez
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x