Aménagement véranda : une véranda confortable, comment s’y prendre?

Souvent rêvée par les propriétaires d’un jardin qui souhaitent en profiter toute l’année, une véranda doit toutefois pouvoir s’adapter aux saisons pour rester confortable. Composée principalement de verre, elle doit à la fois rechercher le soleil et savoir résister à ses assauts. On vous explique comment s'y prendre dans les moindres détails pour réussir cette construction !

+

Succombez au charme de la véranda...

Succombez au charme de la véranda...

Vous avez toujours eu envie d’une véranda ? Un lieu où continuer de profiter du jardin en hiver, et prolonger les soirées d’été un peu fraîches. Mais pour que ce cocon de verre devienne un véritable lieu de vie qui traverse les saisons, il convient de prendre quelques mesures dès sa conception. Car le soleil et la chaleur représentent un vrai paradoxe pour les vérandas. Très recherchés en hiver, ils peuvent devenir ses meilleurs ennemis quand vient l’été. Voici comment s’y prendre pour déjouer les caprices de la météo et profiter de sa véranda de janvier à décembre.

+

L'atout lumière de la véranda

L'atout lumière de la véranda

C’est l’atout majeur des vérandas : une pièce de vie baignée de lumière et ouverte sur le jardin. Une structure qui permet de profiter confortablement de l’extérieur en toute saison, qu’il vente ou qu’il neige, bien à l’abri derrière des parois vitrées et correctement isolées. Mais cet avantage peut vite devenir un inconvénient, surtout au plus fort de l’été. Car le soleil tant convoité peut parfois taper très fort. Directement orienté sur le verre, il provoque un effet de loupe qui surchauffe la véranda et rend impraticable.

 

La première précaution à prendre est d’ordre architectural en appliquant un principe bioclimatique dès la conception de sa véranda. La partie la plus concernée étant la toiture, puisque c’est elle qui sera exposée au zénith, il s’agit d’anticiper la trajectoire solaire estivale pour assurer une couverture opaque aux points les plus chauds de son passage. Pour assurer une meilleure cohérence architecturale, on peut alors choisir une couverture classique du même revêtement qu’en toiture du bâtiment principal. Il sera toutefois préconisé d’installer des fenêtres de toit basculantes à 90° qui permettront d’éviter l’effet de loupe une fois ouverte à la verticale.

 

Mais pour plus de luminosité sans effet de chauffe, beaucoup de vérandas ont un toit fait de panneaux composites partiellement transparents qui permettent de protéger l’intérieur du soleil tout en laissant filtrer un peu de lumière. Enfin il existe aussi des solutions de couverture translucides innovantes permettant de répondre au dilemme entre toiture vitrée trop lumineuses et panneaux composites trop opaques.

L’essentiel de la structure vitrée se concentrant sur les façades de la véranda, le soleil haut de l’été ne tapera directement sur le verre qu’aux heures les plus froides de la journée. Mais en hiver au contraire, le soleil étant plus bas, il viendra réchauffer l’intérieur grâce à cet effet loupe tant redouté quand il faut chaud. Enfin il existe aussi des vérandas rétractables qui permettent de s’adapter parfaitement à la météo en s’ouvrant totalement sur l’extérieur quand il fait chaud. Et puisque qui dit lumière, dit forcément ombre (voir plus bas), il s’agira bien sûr de prendre quelques dispositions pour mieux maitriser l’apport solaire.

+

Le rôle clé du vitrage

Le rôle clé du vitrage

Si l’ossature d’une véranda peut être en bois, en acier ou en aluminium, ses surfaces vitrées composent évidemment l’essentiel de sa structure. Deux matériaux principaux sont utilisés : le verre ou le polycarbonate. Ce composite plastique, qu’on retrouve par exemple sur les vitres de nos voitures est très résistant aux chocs et s’avère un excellent isolant thermique. Mais le polycarbonate est surtout beaucoup moins cher que le verre, ce qui le rend évidemment très compétitif. En revanche ce matériau impose un entretien de véranda irréprochable car il a tendance à tâcher et peut aussi devenir très bruyant en cas de forte pluie car la matière plastique fait alors caisse de résonance.

 

Si une véranda en verre est plus couteuse, elle permet toutefois d’obtenir le plus haut niveau de luminosité et une meilleure résistance énergétique à long terme. Plusieurs catégories de verre mais aussi de système de vitrage correspondent à différents degrés de confort. Très soumis à l’effet de loupe, le simple vitrage ne procurera de toute façon qu’une isolation précaire en saison froide, et sera donc réservé aux serres.

Si le double vitrage permet de rendre les vérandas confortables, elles devront toutefois compter sur un renfort de chauffage pour supporter l’hiver quand celles en triple vitrage pourront certainement s’en passer. Enfin il existe différents types de verre : le feuilleté ou antieffraction dont la résistance est renforcée, le verre à contrôle solaire qui permet de repousser une partie des rayons du soleil et d’éviter l’effet de loupe, ou le verre autonettoyant qui évite les entretiens contraignants.

+

L'importance d'une véranda bien chauffée

L'importance d'une véranda bien chauffée

A moins d’être équipée de triple vitrage et d’être particulièrement bien conçue, une véranda reste très en prise avec les températures extérieures. Si la chaleur doit être maitrisée en été (en limitant l’apport solaire direct, en ombrageant, et en ventilant), en hiver, c’est tout le contraire.

 

Outre la qualité du système de vitrage, il s’agira dès la conception de rechercher l’apport solaire en saison froide. En anticipant la trajectoire du soleil, plus bas dans le ciel en hiver, on pourra orienter la véranda pour qu’elle reçoive un maximum de lumière et donc de chaleur. Autre point important, la parfaite étanchéité de la structure, notamment à ses points d’ouverture garantira une isolation optimale de la véranda.

 

Enfin, pour profiter toute l’année de soirées confortables dans sa véranda, un appoint de chauffage pourra s’envisager. On pourra choisir d’installer de nouveaux radiateurs de chauffage central, si la capacité de la chaudière le permet, ou tout simplement de s’équiper d’un ou plusieurs radiateurs électriques. Et pour que l’endroit soit franchement convivial, d’autres préfèreront encore installer un poêle ou une cheminée, à condition bine sur d’aménager un conduit d’évacuation des fumées parfaitement étanche.

+

L'option ventilation dans une véranda

L'option ventilation dans une véranda

La moindre des choses quand on est si près de l’extérieur, c’est quand même de respirer. Mais là encore, d’une saison à l’autre, une véranda ne se comportera pas de la même manière. En hiver, on cherchera bien sur à éviter les courants d’air et à retenir la chaleur. En veillant surtout à ce que la structure soit aussi étanche que possible. La ventilation se fera alors essentiellement vers l’intérieur de la maison, équipée d’une VMC.

 

En été, où il faudra expulser la chaleur et rafraichir les volumes, la ventilation se fera directement depuis l’extérieur où plusieurs ouvertures (fenêtres, portes, baies vitrées ou même clapets d’aération) devront se faire face pour générer des courants d’air. A noter bien sûr qu’on peut aussi équiper sa véranda de ventilateurs sur pied ou au plafond pour accentuer la circulation de l’air.

+

La nécessité d'une véranda ombragée

La nécessité d'une véranda ombragée

C’est l’un des secrets pour qu’une véranda reste confortable en toute saison : savoir jouer avec les ombrages. Car aux plus chaudes heures de l’été, c’est bien l’ombre qu’on cherchera en priorité pour éviter la surchauffe. D’abord en toiture où la lumière zénithale est la plus forte et où la moindre surface vitrée (fenêtre et parois) doit être équipée de stores. Même chose sur toutes les parois vitrées qui devront pouvoir s’ouvrir en grand ou se protéger du soleil quand celui-ci s’avère incommodant.

 

Enfin, il est aussi possible de générer de l’ombre à l’extérieur de la véranda. Le moyen le plus efficace étant de la construire sous un grand arbre à feuilles caduques dont les feuilles l’abriteront du soleil en été, mais qui laissera filtrer la lumière en hiver.

+

Le mobilier adéquat à la véranda

Le mobilier adéquat à la véranda

C’est une des grandes questions que se posent tous les propriétaires d’une véranda : Comment la meubler ? Doit-on se tourner vers du mobilier de jardin ou des meubles d’intérieur peuvent-ils convenir ? La réponse dépend du niveau de confort de votre véranda. Bien isolée, correctement ventilée et chauffée toute l’année, elle pourra parfaitement s’aménager comme le reste de la maison. Il conviendra toutefois de prendre quelques précautions car une véranda reste un lieu de passage en prise directe avec l’extérieur et sera donc sujette à la saleté.

 

Si votre modèle est faiblement isolé, ou si vous ne comptez pas chauffer les lieux, il faudra alors plutôt vous tourner vers du mobilier outdoor conçu pour supporter l’humidité et les écarts importants de température. Aujourd’hui la gamme de meubles pour l’extérieur étant de plus en plus complète, il sera possible d’aménager intégralement sa véranda avec du mobilier spécifique, quelle que soit la fonction attribuée à la pièce (salon, salle à manger ou même cuisine). Enfin tout comme pour les meubles, les plantes que vous choisirez d’installer sous la véranda seront tributaires de son niveau d’isolation.

Voir le diaporama
Par Pierre Lesieur

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Aménagement véranda : une véranda confortable, comment s’y prendre?

Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x