Une cabane au bord du Pacifique

16

Située dans l’île du Nord en Nouvelle-Zélande, une maison en kit a vu le jour en plein milieu de la nature. C’est l’architecte André Hodgskin qui est à l’origine de ce cabanon contemporain, fait de tôles ondulées et de bois.

Un cabanon qui se fond dans la nature
1/5

Un cabanon qui se fond dans la nature



Depuis une petite dizaine d'années, André Hodgskin, architecte sud-africain a posé ses valises à Auckland, entre le vert des collines et le bleu de l'océan. À Waiheke, l'architecte a imaginé cette petite villa qui s'adapte parfaitement à la nature et se fond dans le paysage.

 

Pour construire cette maison, il s'est inspiré des  "bachs", de simples habitations de plages néo-zélandaises, faites avec des matériaux basiques tels que le bois et la tôle odulée. La construction de ces cabanes en matériaux recyclés possède beaucoup davantage. On choisit en fonction de ses envies le nombre de modules que l'on souhaite. Ce qui permet d'agrandir ou de moduler facilement l'espace. L'intérieur et l'extérieur s'entremêlent pour parfaitement s'adapter à un mode de vie en bord de mer.

 

Grâce à l'utilisation de matériaux qui n'ont pas d'impact environnemental, les propriétaires des cabanons peuvent démonter leur habitation sans endommager le terrain.

 

Les constructions en bois

Les préfabrications en bois sont très courantes en France. Que ce soit pour quelques éléments ou pour toute la construction, des architectes se sont penchés sur des modules en bois préfabriqués en usine.

L'architecte parisien Nicolas Ziesel (cabinet KOZ) a conçu sa première maison en bois, en Gironde. La moitié de l'ossature et des parois ont été pré-assemblées en atelier et le reste des éléments sont assemblés sur place. Pour rester dans des prix abordables, il a fallu remplacer le verre des fenêtres par du polycarbonate. Le montant total de la facture s'élève à environs 91000 euros pour une maison de 100m2 en bois et verre montée sur pilotis, avec une terrasse en teck.

 

Par marieclairemaison.com
Une terrasse en bois qui borde la maison
Une terrasse en bois qui borde la maison
 Christoph Kicherer

Le propriétaire des lieux laisse les portes et les fenêtres en tôle ondulée grandes ouvertes. La limite dehors/dedans n'est plus réelle et la brise légère du pacifique rafraîchit ainsi toutes les pièces de la maison.

André Hodgskin a pensé la terrasse à flan de colline. Une avancée de teck qui repose sur un gazon fraîchement tondu tandis qu'une bordure de bois entoure toute la maison. Pour profiter du soleil et y mettre des chaises longues, un  deck a été installé, comme une sorte de plongeoir pour se sentir encore plus proche de la mer et admirer ce paysage grandiose.

 

Le teck, bois idéal pour les terrasses

Employé ici, le teck est LE matériau adéquate pour ce genre d'utilisation extérieure. Imputrescible, ce bois précieux se retrouve souvent sur les ponts de bateaux et les meubles de jardin. Il existe un large choix de couleur qui varie du jaune pâle au bronze, en passant par le beige rougeâtre au veinage sombre. L'oléorésine naturelle qu'il contient le rend très résistant face aux agressions climatiques et aux intempéries les plus dures.

Son prix peut effrayer certains porte-monnaies mais c'est un investissement à long terme.
La chambre avec vue sur l’océan
La chambre avec vue sur l’océan
 Christoph Kicherer

La chambre du propriétaire bénéficie d'une vue imprenable sur l'océan. Le bleu du ciel et de la mer se confondent dans une vision paradisiaque. On a l'impression que les vagues caressent le bord du lit. Le linge de lit est clair pour accentuer le côté lumineux de la pièce.

C'est grâce aux grandes ouvertures qui coulissent que l'extérieur s'invite à l'intérieur. Les pièces ne sont plus radicalement définies et c'est au propriétaire des lieux de définir l'espace, avec l'aide de parois glissantes.

 

Les pré-fabriqués à petits prix

Totales ou partielles, les constructions en bois sont de plus en plus répandues. Yann Brunel, architecte parisien, a expérimenté ce genre d'habitation pour des familles défavorisées, près de Cabourg. Suite à un franc succès, des vacanciers ont même souhaiter louer ce genre de constructions pré-fabriquées en atelier et montées rapidement sur place. Bien qu'extérieurement simples, ces lotissements possèdent une bonne isolation thermique et acoustique pour un prix au m2 dérisoire (environ 1000 euros).
Une salle à manger ouverte sur l'extérieur
Une salle à manger ouverte sur l'extérieur
 Christoph Kicherer

La salle à manger bénéficie d'une vue imprenable sur l'océan Pacifique. Prolongée par la terrasse, un moment de détente dans un fauteuil devient inévitable.

Grâce à une grande ouverture, la lumière rentre dans la maison et inonde toute la pièce. Un effet accentué par une ouverture ovale dans le toit. La table de salle à manger possède ainsi son propre spot lumineux naturel. La pièce est très peu meublée pour renforcer la sensation de fluidité et de mobilité. Les fauteuils de jardin ainsi que la table et les chaises sont clairs, et aucun objet foncé ne tranche avec cette douceur du bois, présente dans toutes les pièces.

L'intérieur se veut aussi vaste que l'extérieur. On profite de l'espace habité comme on profite de l'omniprésence de la nature.

Une architecture discrète qui s'adapte parfaitement à ce paysage édénique.

Des cloisons mobiles entre chaque pièces
Des cloisons mobiles entre chaque pièces
 Christoph Kicherer

En plus des panneaux en tôle ondulée, des persiennes en bois séparent le salon de la chambre de ce cabanon ultra-moderne. Les portes coulissent, les parois glissent pour une maison fluide et aérée. Selon ses envies, on module l'espace grâce aux cloisons mobiles. Il n'y a plus de frontières, tout comme cette nature environnante.

 

Comme une maison japonaise

En région parisienne, Gaëlle Hamonie et Jean-Christophe Masson ont conçu une maison individuelle avec une structure en acier galvanisé, dont l'intérieur est habillé de plaques de plâtre et l'extérieur de métal ou de bois (système Styltech du groupe Usinor). Cela ressemble à un jeu de construction où l'extérieur et l'intérieur dialoguent ensemble.

Les maisons typiquement japonaises sont aussi construites sur ce même modèle où l'espace modulaire et la lumière sont très importants.

Anonyme le 20/05/2011 à 17:44
  • La vue + les baies vitrées + la sobriété : c'est sublime ! Valou
Anonyme le 13/05/2011 à 17:24
  • Et pourquoi, malgre mes 68 ans, je n'aurais pas le droit d'en rever et pourquoi pas le gagner.
Anonyme le 10/08/2010 à 04:59
  • bonjour, très bien le concept avez vous des adresses de fournisseurs de maisons en kit que l'on pourrait importer, merci
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter