Une oasis de luxe dans une villa à Dubaï

0

Direction Dubaï. Dans une maison au faste grandiose devenue maison familiale, désormais remplie de vie et de rires d’enfants.

Le luxe de Dubaï détourné par une famille d’expatriés français
1/6

Le luxe de Dubaï détourné par une famille d’expatriés français



Quand la famille Sawko, expatriés français, arrive à Dubaï, c’est à reculons. Tristes de quitter leur belle vie de famille à New-York, ils ne sont guère attirés par le luxe bling bling de l’endroit. Pour se  consoler, ils ont un critère : être face à la mer. Sur ce point là, pas de risque d’être déçus en arrivant à Jumeraih Palm, une île artificielle en forme de gigantesque palmier. Là, les maisons se suivent et se ressemblent, alignées au bord de l’eau dans un style ostentatoire et grandiloquent, vaguement inspiré des villas palladiennes. Pas de quoi faire sauter de joie nos tout jeunes propriétaires qui rêvaient plus de la simplicité et de la sobriété d’une cabane les pieds dans l’eau.

Peu importe, ce palais en marbre, aussi figé soit-il, sera leur maison et ils sont prêts pour cela à quelques changements. Emmanuelle prend les choses en main : elle remplace le gazon par un jardin de sable en y plantant des graminées : immédiatement le cadre semble plus sauvage et naturel, moins artificiel. Pour adoucir la silhouette imposante de la villa, Emmanuelle et son mari Hervé choisissent de la peindre en rose et gris. A l’intérieur aussi, l’enjeu est de taille : occuper l’espace immense de chaque pièce, rendre vivante l’atmosphère, apprivoiser le marbre, rompre avec cette emphase quasi Hollywoodienne. Pour atténuer l’omniprésence des fenêtres en PVC, elles ont été habillées de stores en bois qui laissent entrer la lumière en douceur. Côté couleur, le couple a opté pour des teintes très douces, tendres et pastel, du gris au vert en passant par du rose. Une façon d’assouplir les volumes et donner l’illusion  d’un  espace plus  réduit. De la même façon, les meubles jouent un rôle important : de taille imposante, ils trouvent leur place dans cette large surface à leur échelle. Au fil des changements, la petite famille s’est faite à sa grande maison et ne la quitterait désormais pour rien au monde.

Par marieclairemaison.com
Une entrée au charme rustique
Une entrée au charme rustique
 Mai-Linh/Box Management

La table à tréteaux avec la rudesse du bois retient l’œil dès l’arrivée.  Elle accueille divers objets blancs en céramique et une guirlande en papier des Tsé & Tsé. Au mur et au plafond, un tableau de l’iranien Reza Derakshani et un lustre en papier IKEA.

Un salon immense à la lumière tamisée
Un salon immense à la lumière tamisée
 Mai-Linh/Box Management

Le couple a opté pour du  mobilier à la mesure du salon, immense. Les canapés en velours et le guéridon viennent de chez Caravane. La table basse Noguchi et le siège Eames sont réédités chez Sentou. Le tapis turc (Stepevi) posé sur le carrelage en marbre apporte une petite touche chaleureuse supplémentaire.

Minimaliste et mélange dans la salle à manger
Minimaliste et mélange dans la salle à manger
 Mai-Linh/Box Management

Au cœur de la pièce, sous le lustre Astrolabe d’Hubert Le Gall, deux grandes tables carrées dessinées par Valérie Mazérat ont été installées. Elles sont entourées de chaises dépareillées : les 420 de Bertoia (Knoll), les chaises Cherner de Paul Goldman. Comme dans les autres pièces, des persiennes ont été accrochées aux fenêtres.

Une chambre aux harmonieuses nuances de gris
Une chambre aux harmonieuses nuances de gris
 Mai-Linh/Box Management

Des tonalités de gris du sol au plafond en passant par le mobilier. Un choix inattendu dans une maison lumineuse au bord de la mer. Mais cette petite touche de modernité citadine fonctionne. Ainsi, les draps en lin de Caravane sont assortis aux murs et au tapis.

Une piscine de rêve avec pergolas
Une piscine de rêve avec pergolas
 Mai-Linh/Box Management

Devant la pergola en bois, devant une vue magnifique, les enfants alternent plongeons et détente sur les sièges et poufs en osier de chez IKEA et le fauteuil Butterfly (Le Bon Marché).

Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter