Une maison de vacances aux inspirations d’Asie

Une luxueuse cabane perchée sur la Côte d’Azur.

Pour construire la maison idéale, Kamyar Moghadam a fait appel à Emil Humbert et Christophe Poyet, deux architectes installés à Paris et Monaco. Ils ont conçu cette résidence de vacances comme une cabane pour en faire un lieu de détente sous le soleil méditerranéen. La construction présente trois niveaux d’habitation aménagés et pensés différemment, à commencer par l’habillage extérieur des murs.

 

Le rez-de-chaussée est recouvert de 150m2 d’onyx brut taillé, rapporté de Bali, tandis que le premier étage conserve un revêtement en béton blanc pur et une terrasse cirée et teintée de bleu qui prolonge la piscine vers l’intérieur. Le dernier niveau habillé de plusieurs essences de bois comme le teck ou le bambou donne un côté exotique à la maison baptisée « Ku Dé Ta », les noms des trois villages de l’île balinaise. L’extérieur se reflète sur les baies vitrées créant l’illusion que le jardin est à l’intérieur tandis que la jardinière faisant office de rambarde, borde le premier étage et sépare subtilement la maison tout en l’intégrant dans la nature environnante.

 

 

Emil Humbert et Christophe Poyet

www.humbertpoyet.com

Voir le diaporama : 7 photos
+

Une entrée mise en scène

L’entrée dévoile un aménagement insolite mis en scène par l’éclairage au sol comme un décor de théâtre. Le sol en galets est le même qu’à l’extérieur pour lier les deux espaces dans une recherche de continuité. Le plaquage de bois exotique qui habille les murs rythme l’ensemble tout en créant une ambiance intimiste et chaleureuse. La console en palissandre prend place à gauche, surmontée d’un miroir, comme une cheminée dans un petit salon meublé d’un fauteuil des années 60 chiné par Kamyar à Londres. La porte, elle-même tapissée de bois, se fond dans le décor sobre où les matériaux et la lumière suffisent à créer une ambiance de cabane luxueuse.

+

Un couloir en trompe-l’œil

Le couloir spectaculaire de cette maison de vacances joue avec les volumes pour donner de la perspective et de la profondeur à l’espace de circulation. Le sol en béton est teinté et ciré dans différentes nuances de bleu qui forment comme une signalisation au sol et créé une sensation de longueur dans la pièce. Des bancs et des jardinières sont placés à droite de la coursive recouverte de bois naturel aux lignes horizontales qui participent à l’effet de grandeur. Un miroir, installé au fond du couloir, double les proportions de ce jardin intérieur dans un trompe-l’œil surprenant.

+

Une cuisine qui rythme l'espace

Ouverte sur le salon, la cuisine minimaliste, conçue en palissandre brut et lisse, s’intègre dans le décor qui allie blanc pur et décor végétal, grâce au plan de travail en Corian, un matériau de revêtement qui permet d’obtenir une surface sans joint. Tout est soigneusement dissimulé, aucune poignée de porte ou de placard n’est visible laissant les éléments de cuisine et les accessoires rythmer la pièce. Les lignes du bois, des tapis « Fashion for floor » aux imprimés divers et du miroir rapporté de Bali ponctuent l’espace immaculé de blanc. Les aménagements extérieurs s’invitent à l’aide des différentes ouvertures de la pièce, donnant l’impression de vivre dans une cabane au milieu d’une nature dense. Dans cet ensemble clair et spacieux, la lumière se reflète partout, sur le sol en béton ciré ou sur la hotte laquée blanche qui ressortent parmi les matériaux mats.

+

Un salon en pleine nature

Les architectes ont tout mis en œuvre pour ouvrir la maison sur l’extérieur et faire entrer la nature à l’intérieur. Les baies vitrées à galandages, situées sur les angles des pièces de chaque niveau, disparaissent totalement pour laisser entrer le jardin tropical dans le décor. Le canapé, réalisé sur mesure, reprend les teintes vert clair de cette jungle sauvage et se mêle au jardin, source de fraîcheur apaisante. À côté de ce tableau végétal, deux photographies, images de vacances de l’Américain Slim Aarons invitent à la détente dans ce salon en « U » intime et cosy.

+

Une salle de bains en pierre de lave

Pour se retrouver comme à Bali, la salle de bains utilise des matériaux bruts qui rythment la pièce à la décoration naturelle. Les vasques des lavabos creusées dans de l’onyx, sont posées comme deux roches sur des meubles en palissandre et un plan de travail lisses. Les murs sont recouverts de pierre de lave alternant entre pierre de lave plate et pierre de lave courbée comme une mosaïque qui donne du relief au mur du fond. Ce type de roche aux nuances de gris et à l’aspect poreux contraste avec le sol en galets polis très clair et irrégulier. La baignoire est presque cachée, intégrée dans le sol près de la paroi en pierre de lave d’où la nature s’invite par une large fenêtre. Entre espace structuré et décor sauvage, la salle de bains invite au repos dans un ensemble zen et épuré.

+

Un couloir de nage exotique

Décor des îles pour cette piscine qui dépayse avec ses palmiers et sa terrasse bordée de bambous. L’eau du couloir de nage étroit coule comme une chute d’eau naturelle sur les parois d’onyx du rez-de-chaussée. L’aménagement, véritable paysage exotique prend place à l’abri des regards, grâce à la bordure de bambous gigantesque, installée sur diverses hauteurs, qui accentue la pente du terrain escarpé. Baigné de lumière, l’espace, qui semble se prolonger sur la mer, se reflète dans l’eau du bassin et sur la plage en béton ciré.

+

Une salle à manger linéaire

La salle à manger extérieure prend place près de la piscine au bord de la haie de bambous sur un sol azur et bleu roi, en continuité avec le couloir, qui marque l’espace tout en prolongeant l’atmosphère de la piscine. Plusieurs types de bois taillés et travaillés se côtoient constituant un abri en toute intimité comme une cabane haut de gamme. La table et les bancs, dessinés par Emil Humbert et Christophe Poyet, ont été réalisés en bois massif, coupé en lames de taille très régulière qui rappellent la disposition cadencée des bambous. Les matériaux bruts et exotiques constituent le paysage de rêve imaginé par le propriétaire, entre nature et sophistication. 

 

Architectes: Emil Humbert et Christophe Poyet, Humbert & Poyet architecture, www.humbertpoyet.com

Voir le diaporama : 7 photos
Par marieclairemaison.com

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Une maison de vacances aux inspirations d’Asie

À voir sur le même thème : Un appartement comme une maison de campagne
Anonymele 27/10/2013 à 18:45
  • SUBLIME !
    objectif atteint, on est ailleurs BRAVO !!!
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x