À Londres, une maison cosy toute en récup'

Un mobilier de récupération sélectionné avec finesse habille cette maison victorienne empreinte de sensualité, et instaure une ambiance écolo-vintage, chère à l’anglaise Sam Roddick.

Fille d'Anita Roddick, la fondatrice de The Body Shop, Sam Roddick doit sa renommée british à sa boutique de charme où littérature coquine côtoie accessoires galants dans un décor de boudoir.  Elle s'inspira de cette ambiance et de ses positions écolos pour aménager sa maison victorienne de cinq niveaux située à Hampstead. Pour se faire, elle fit appel à l'agence Retrouvius et plus particulièrement à deux architectes spécialistes de la récupération : Adam Hills et Maria Speakes.  Lui était chargé de chiner matériaux bruts, meubles d'écoles et autres lampes industrielles aux quatre coins de l'Angleterre tandis qu'elle s'occupait des chantiers d'architecture d'intérieur. Ainsi, faisant impasse sur les froufrous et le latex, Sam opta pour un style sensuel et cosy, lui permettant de mêler travail, plaisir et vie de famille au sein d'un même lieu. Une mise en scène presque théâtrale habite chaque pièce, mêlant jeux de lumière et de peinture, clins d'œil discrets et ambiance intime, après un an de travail acharné.

Voir le diaporama : 6 photos
+

Elégance & Ecologie

Les murs couleur "bleu gris vert" d'Emery & Cie instaurent une ambiance très intime dans ce salon cosy, qui rassemble ses habitants autour de la cheminée entièrement recrée par Retrouvirus.  Autour de cette dernière, des photos de famille  voisinent avec des dessins et des peintures, non loin d'étagères remplies de divers bibelots. On s'installe tranquillement dans le rocking-chair tapissé de tissu vintage d'Ernest Race, ou sur le canapé vintage danois en cuir pour profiter du feu. Un "Pouf en céramique à oreilles" fait office de table d'appoint et accueille un téléphone orange vintage tandis que trois peaux de mouton tapissent le sol de façon chaleureuse. Enfin, on trouve de jolies ampoules aux filaments visibles reliées par des câbles apparents en guise d'éclairage original et discret.

+

La cuisine au style industriel

La cuisine toute en inox s'articule autour d'un bloc central, illustré de façon originale par une vitrine provenant du musée Ashmolean d'Oxford.  Dans une des cases est installé un grand évier très pratique, tandis que les autres accueillent les collections de vaisselle de Sam, gardant leur fonction première de vitrine d'exposition. Au fond, une grosse cuisinière à gaz ainsi qu'un réfrigérateur, toujours en inox, encadrent un long plan de travail en bois.  Sur la droite, l'abat-jour surmontant la cuisinière est en fait une hotte (Elica) et constitue un joli trompe l'œil. Comme dans le salon, des ampoules aux filaments apparents, regroupées telle une grappe, éclairent joliment la pièce, aux côtés de quatre jolies suspensions anciennes en verre mercurisé. Pour contraster avec cette ambiance métallique, des zelliges "Blanc" tapissent le mur du fond. Un vaste espace organisé de façon fonctionnelle pour une cuisine pratique au style industriel chic !

+

Le coin-lecture

Près de la cuisine et la salle à manger, un petit espace de détente est organisé comme un coin-lecture. Il se compose d'un beau fauteuil italien vintage des années 50, tapissé de tissu Williams Morris, dans lequel on s'installe bien confortablement ; un rocking chair Ernest Race dans lequel on se balance tranquillement, ainsi qu'une table basse en bois sur laquelle on pose délicatement ses affaires. Lorsque la lumière extérieure ne suffit plus, on allume les ampoules dénudées regroupées en grappe ou bien la "lampe à perles" d'Emery & Cie. Pour obtenir plus d'intimité, il est possible de fermer le rideau derrière la lampe, et ainsi se cacher de la cuisine et de la salle à manger. On y lit, on prend son thé, on prend son temps, dans ce petit coin confortable et chaleureux aménagé avec imagination et surtout avec beaucoup de goût.

Adjacente à la cuisine, on trouve la salle à manger qui arbore un style bien plus classique, bien que toujours très recherché. La table accueillant les convives est en fait un ancien plan de travail de laboratoire, qui, par définition,  arbore de larges dimensions et est plutôt résistant. Tout autour,  on s'assoit sur de jolies sièges dessinés et fabriqués dans les années 50 par Ernest Race et retapissés avec du tissu de la même époque. L'armoire du fond, quant à elle, a été fabriquée à l'aide d'anciennes tables d'école. De jolies dalles de pierre bleue du Hainaut, provenant de Belgique, tapissent le sol depuis la salle à manger jusque dans la cuisine. L'éclairage, une fois de plus situé au plafond, est toujours très discret et matérialisé ici par des ampoules récupérées dans un sous-marin. Une pièce toute en récup' aménagée de façon simple mais qui fait toujours effet !

+

Les escaliers illuminés

En contradiction avec les autres pièces de la maison, les escaliers constituent un espace plutôt clair, lumineux, et vide de fioritures, ou presque. Il dessert le rez-de-chaussée comprenant cuisine, salon et salle à manger, ainsi que les étages dans lesquels on trouve, entre autres, les chambres de Sam et de sa fille. Les murs ainsi que les rambardes, ont été peints avec la teinte laquée "Cœur d'Artichaut", une couleur fraîche et neutre. Un lé de papier peint "Méchants Oiseaux" affiche de jolies fleurs et arabesques aux teintes argentées sur le mur menant aux étages inférieurs. Au sol, un tapis traditionnel anglais signé Roger Oates vous guide dans les étages tandis que de très jolies suspensions "Corolle" d'Emery & Cie comme des feuilles de bronze découpées, et installées à différentes hauteurs, diffusent un éclairage tamisé et original.

+

Une salle de bains baroque

Une unique fenêtre laisse filtrer la lumière du soleil dans cette salle de bains très sombre. En arrière-plan trône une très belle baignoire sur pieds, installée comme une méridienne et signée Jaime Hayon pour Artquitect ; alors qu'en plein milieu de la pièce, la superbe "Rain shower" Dornbracht, s'écoule directement sur le sol. Ce dernier recouvert d'otta pillarguri, une étonnante pierre norvégienne, accueille un joli meuble de salle de bains aux allures de table haute, qui s'habille d'une simple vasque et d'une lampe, comme moulés en un seul bloc. Sur les murs, des appliques en verre Emery & Cie éclairent ponctuellement la pièce tandis que l'on accroche son peignoir sur des patères moulées sur les mains de la propriétaire des lieux.  Enfin, tout autour, les murs ont été peints dans une teinte "tilleul" et partiellement recouverts de zelliges de la même couleur pour instaurer une ambiance à la fois douce et sensuelle.

+

La chambre comme un boudoir

Avec ses teintes de rouge et de noir, la chambre à coucher de Sam Roddick se la joue sensuelle. Les murs à la teinte "Rinpoche" habillés sur la droite, d'un panneau noir avec des écailles de papier signé Catherine Hammerton, annoncent la couleur. Installée contre le bow-window laissant doucement filtrer la lumière, une jolie tête de lit capitonnée en taffetas prune est surmontée de grosses suspensions en organza noir et encadrées par des rééditions d'appliques de Serge Mouille par son épouse Gin, de la même couleur. Ces dernières diffusent ce qu'il faut de lumière pour garder une ambiance feutrée dans la pièce. Sur une des petites tables est posée une lampe Anglepoise de George Carwardine, en guise de lampe de chevet. Pour finir, la banquette posée au bout du lit sur un parquet peint en noir, provient d'un cabinet de médecin et a été recouverte d'un lin brodé vintage.  

Voir le diaporama : 6 photos
Par marieclairemaison.com

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

À Londres, une maison cosy toute en récup'

À voir sur le même thème : Le Blakes Hôtel à Londres
Anonymele 17/08/2010 à 23:43
  • tres jolie maison tres originale
    jaime bcp londres aussi
Anonymele 14/07/2010 à 11:57
  • j'adooooooore!!!
Anonymele 25/06/2010 à 15:19
  • Déjanté certes, mais plein de charme!
Anonymele 08/04/2010 à 13:02
  • j'aime bien le petit coin lecture qui est décontracté et simple le reste est trop froid et le bleu dans le salon est absolument impensable ...
Anonymele 19/03/2010 à 22:24
  • écolo écolo??pas si sur lorsque l'on voit le nombre de lumière allumée, et les tapis en fourrure , très contradictoire tout ça
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x