Une maison contemporaine dans un écrin de verdure

A une heure de Lisbonne, entourée de pins et de dunes de sable, cette maison d’architecte au style contemporain se distingue tout en s’intégrant à merveille dans le paysage. Découverte en images.

Pendant des années André et son épouse ont passé leurs vacances au Portugal, à une heure de Lisbonne, près de Comporta, un petit village de pécheurs aux maisons blanches. Après dix ans de vacances régulières, ils ont eu la chance de tomber sur un terrain à vendre où ils pouvaient construire la maison de leurs rêves. Une maison au style contemporain affirmé, au cœur de cet endroit fait de pins et de dunes de sable fin. Le lieu idéal pour eux, leurs amis et leur fille, une maison de vacances qui les dépayse même le temps d’un week-end.

 

Une maison aux accents sauvages

 

Aussi sauvage que le lieu, la maison allie la rigueur du béton brut et la douceur du béton ciré à la force des bois naturels. Les grands volets en bois protègent l’intérieur du vent qui, lorsqu’il souffle, entraîne sur son passage le sable des dunes. Camouflée par les pins et les dunes, la maison devient dès lors comme un trait d’union entre la nature et les hommes. Les propriétaires adorent d’ailleurs monter sur le toit plat pour être ainsi, au plus proche de la cime des arbres.

 

Voir le diaporama : 9 photos
+

Une maison sans entrave au cœur de la nature

Dans cette maison du sud contemporaine sans entrave, on vit aussi bien dedans que dehors. Un résultat qui tenait à cœur aux habitants de cette maison unique et insolite : « C’est une maison sans limite. Même lorsqu’on est dehors, on est chez nous », résument-ils définitivement sous le charme.

+

Une salle à manger immaculée

Entourée de baie vitrée, la salle à manger est une immense pièce à vivre où l’on retrouve, au centre, une cheminée qui fait office de demi-cloison, délimitant l’espace repas et le coin salon. Dans le fond de la pièce, les invités ont le choix entre le canapé en cuir ou en lin de chez Bombaamor et au niveau de la salle à manger, les chaises DSR à pieds tour Eiffel de Eames. La longue table en bois d’eucalyptus vient également de Bombaamor.

+

Un patio entre les deux ailes de la maison

Aux dires des propriétaires qui ont l’habitude d’en profiter, le patio est l’endroit le plus agréable de la maison pour prendre le petit-déjeuner, autour de la table en bois et acier et chaises DSR des Eames. Situé entre les deux ailes du bâtiment, il est à la fois dehors et dedans, au cœur de la maison.

+

Une terrasse laissée brute

Autre transition entre l’intérieur et l’extérieur, cette terrasse laissée brute et qui se patine au fil des années. Elle accueille une banquette-lit qui donne envie de rêvasser au soleil.

+

Une cuisine entre bois et inox

La simplicité et l’authenticité du lieu se retrouve dans la cuisine, où les matériaux nobles comme le bois stratifié et l’inox poli se côtoient et se mélangent avec finesse. Une grande suspension IKEA apporte l’ultime petite touche industrielle.

+

Une mini-terrasse derrière la cuisine

La maison regorge de petits coins, comme des extensions, qui grignotent un peu d’espace sur la nature environnante. Derrière la cuisine, on peut savourer un dernier café sur cette mini-terrasse où l’on trouve des chaises en cuir Area Store, esprit fiftie.

+

Une chambre avec une baie vitrée qui donne sur la pinède

Orientée à l’ouest, cette chambre profite d’une vue imprenable sur les pins et les dunes, comme un tableau. Juchée sur un socle en béton, le lit, au centre de la pièce, permet de savourer ce paysage sans quitter les draps. Le couvre-lit en coton brodé a été rapporté du Mexique.

+

Une salle de bains brut et nature

A la fois spacieuse et fonctionnelle, la salle de bains en béton ciré apporte une touche naturelle, à la fois douce et fraîche. Elle est complétée par une douche ouverte, avec vue sur l’extérieur.

+

Une maison d’architecte dans la lignée des années 50

Courbes et lignes droites sont les principales caractéristiques de cette maison aux allures fifties, dessinée par l’architecte lisboète Teresa Caldeira. Les baies vitrées sont équipées de volets en bois qui isolent la maison de la chaleur. Un petit jardin japonais apporte une petite touche de sérénité, comme un rappel à la rigueur de la structure.

Voir le diaporama : 9 photos
Par marieclairemaison.com

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Une maison contemporaine dans un écrin de verdure

À voir sur le même thème : Un appartement en rez-de-chaussée transformé en petite maison
habitatbullesle 02/02/2013 à 19:23
  • Oui a priori a la campagne on peut faire plus qu'en ville mais faut pas etre totalement isolé car apparemment on a pas le droit de construire a plus de 150m d'un village. Ca s'appelle la loi anti mitage je crois. Qui en a entendu parlé ? En tous cas, nous, nous avons eu un permis de construire pour une maison enterrée et nous sommes presque dans le coeur du village.
Anonymele 16/01/2013 à 15:28
  • c est marrant comme à la campagne on peut faire ce que l'on veut au niveau de l'architecture, à l'inverse de la ville où l'on nous embête juste pour un toit terrasse ou des pilotis (ref à mérignac à coté de bordeaux).
Anonymele 25/09/2012 à 11:23
  • J'aime beaucoup. Je la vois bien en sud Bretagne, mon reve.
Anonymele 29/08/2012 à 20:19
  • are u sure the architecture is Teresa Caldeira? :o
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x