Une ancienne usine transformée en loft de caractère

2

Antoine et Louise Pradels, architecte et scénographe-photographe, parisiens en quête de grands espaces, sont tombés sous le charme de cette ancienne usine aux volumes généreux, située à Montreuil. Un lieu qu’ils ont personnalisé dans un jeu de matières, de formes et de couleurs, pour en faire une maison de campagne à quelques kilomètres de la capitale.

Une salle à manger à géométrie variable
1/6

Une salle à manger à géométrie variable



Au rez-de-chaussée du loft, la salle à manger prend toute sa dimension, avec l’escalier imposant en bois qui dessert le premier étage, faisant écho à la verrière et présentant les codes de la pièce, couverte de bois et de métal. Les propriétaires ont dessiné une bibliothèque qu’ils ont choisi d’installer au fond de la pièce rythmant l’ensemble. Des touches de couleurs viennent ponctuer l’espace à l’aide de la table basse rouge Sentou et de la lampe prototype "Cosmogonie", modulable à souhait, qui s’accorde avec la table de Richard Peduzzi en marqueterie.

Par marieclairemaison.com
Une cuisine multicolore
Une cuisine multicolore
 Vincent Leroux / Temps Machine

Dans la cuisine, les couleurs s’accordent et donnent de la profondeur à la pièce. Des voûtes catalanes en bois, aménagées au plafond pour amortir le bruit, apportent de la rondeur dans l’espace marqué par les lignes verticales et horizontales. Sur le mur du fond, les propriétaires ont joué sur un dégradé de bleu lavande "Karachi" (Ressource) qui délimite la pièce tandis que la peinture grise Emery et la teinte fushia de chez Ressource, appliquées à gauche, donnent de la profondeur à la cuisine et décorent la crédence. Le métal s’invite dans une ambiance à la fois rétro et moderne avec la table chinée sur ebay et les chaises Eames qui rappellent le caractère industriel du lieu tout comme les suspensions italiennes des années 70.

Un salon design du XXe
Un salon design du XXe
 Vincent Leroux / Temps Machine

Le premier niveau du loft rassemble la cuisine, le salon et la salle à manger, harmonisés par les couleurs et la présence récurrente de bois et de métal. Louise a collé du papier cadeau Petit Pan au plafond pour créer comme un patchwork qui délimite l’espace et réduit la hauteur de la pièce. Des meubles vintage donnent du cachet au salon, comme la banquette de Claude Gaillard trouvée à la galerie Jean-Baptiste Bouvier ou la paire de fauteuils Verner Panton, et participent à l’univers authentique du loft. Le mur du fond est rythmé par des miroirs Sentou, des images et une horloge Tsé & Tsé, placés ici et là autour d’un poêle Colonial Godin d’origine, dans un espace lumineux. Les couleurs du mobilier et des accessoires de décoration s’associent dans un aménagement épuré qui contraste avec le plafond tapissé de nombreux imprimés.

Une chambre en relief
Une chambre en relief
 Vincent Leroux / Temps Machine

La chambre, très spacieuse, profite du volume, des alcôves et des renfoncements mis en valeur par la couleur. Immaculée de blanc, elle prend forme à travers une estrade sur laquelle viennent se poser le lit, un fauteuil et un petit meuble de famille utilisé comme table de chevet. Le dressing peint en vert d’eau est aménagé jusqu’au plafond offrant un grand espace de rangements qui agrandit et optimise l’espace. À l’inverse, l’estrade joue sur les lignes et la profondeur créant un espace comme un cocon de douceur. Les tapis rouges épais réunissent les deux espaces et répondent à l’alcôve, qui fait office de tête de lit rouge orangé Ressource. La pièce s’ouvre sur le jardin qui participe à la décoration zen et sobre, accentuée par la suspension, système rotaflex, commercialisé par heifetz dans le milieu des années 50, marquant l’espace de la chambre.

Une salle de bain dans les nuages
Une salle de bain dans les nuages
 Vincent Leroux / Temps Machine

Depuis la chambre parentale, on accède à la salle de bain nichée dans les nuages, par un escalier en colimaçon récupéré dans une boulangerie. La verrière s’articule autour des murs jusqu’au plafond laissant entrer le ciel dans la pièce entièrement blanche, à l’abri des regards. Une baignoire ancienne et un miroir de famille suffisent à donner un côté rétro à l’ensemble sobre et épuré. Situés au centre de la pièce, la baignoire et la douche, séparées par une paroi en béton ciré facilitent la circulation et optimisent l’espace. Le chauffage en métal ainsi que la base de la baignoire rappellent le métal de la verrière et le style industriel présent dans l’ensemble du duplex.

Un jardin champêtre au pied d’une usine
Un jardin champêtre au pied d’une usine
 Vincent Leroux / Temps Machine

À l’arrivée des beaux jours, Louise et Antoine sortent leur table de cuisine en métal dans le jardin, qui, entourée de chaises récupérées dans la rue, s’intègre dans la décoration à l’aide du tapis CSAO, pour un espace coloré et convivial. Le jardin bénéficie de la façade en verrière de l’ancienne usine qui laisse se refléter la lumière comme un miroir, sur les fleurs, les arbustes et les herbacés qui s’épanouissent autour de la terrasse pavée. Des ampoules et des photophores suspendus viennent compléter l’ambiance champêtre du jardin.

Anonyme le 17/06/2013 à 18:05
  • j'aime bien la grande baie vitrée,ça éclaire bien la pièce!
Anonyme le 13/06/2013 à 17:55
  • belle aménagement des espaces avec un beau choix des couleurs bravo
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter