Un appartement tout en patchwork à Stockholm

3

Dans un spacieux appartement situé en plein centre-ville de Stockholm, la designer textile suédoise Katarina Wiklund a mis en scène son talent de stylisme en réinventant complètement l’espace à l’aide de tissus chinés ou de sa création. Mélange de styles et contrastes des couleurs, elle ose des combinaisons inattendues et très harmonieuses. Visite...

Un petit air vintage
1/9

Un petit air vintage



Styliste chez Bemz, société suédoise spécialisée dans les tissus et collections de housses sur mesure pour les canapés Ikea, Katarina Wiklund est une perle rare en matière d’innovation textile. Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Stockholm, la designer a travaillé pendant de nombreuses années dans l’industrie du textile et a également créé des vêtements pour le théâtre et le cinema. Mais ce qu’aime particulièrement Katarina Wiklund, c’est réinterpréter les styles. Elle a d’ailleurs totalement repensé l’appartement de style gustavien d’une amie situé en plein centre de la capitale suédoise.

 

Quand Katarina Wiklund décide de décorer un appartement, on peut dire qu’elle ne fait pas les choses à moitié. La créatrice textile a souhaité faire de ce lieu de vie et de travail un véritable havre de paix et une invitation au voyage pour l’esprit. Chaque pièce est unique et s’inscrit dans un style particulier à mi-chemin entre l’actuel et le vintage. C’est sous la forme d’un patchwork de matières, de couleurs et de formes que Katarina Wiklund a imaginé l’espace.

 

La designer scandinave met en scène les lieux en détournant les objets et accessoires. Katarina Wiklund crée, chine, récupère, repense, réinvente la décoration intérieure mêlant sensibilité artistique et note d’humour. A la manière d’un peintre, elle compose une palette de teintes propres à chaque espace. Des mélanges de coloris et de motifs osés mais savamment dosés.

 

Katarina Wiklund puise son inspiration dans des papiers peints des années 70, des tissus qu’elle remet au goût du jour ou qu’elle n’hésite pas à réinventer pour donner à chacune des pièces son identité propre. Des "petits riens" comme elle le souligne, qui donnent naissance à de vraies ambiances. Redonnant vie au lieu, la styliste transforme de vieux modèles de canapés IKEA avec des housses Bemz composées de tissus de sa création. Adepte du détail, elle change tout : des tiroirs d’un simple meuble qu’elle habille de poignées vintage, aux boules de porte-manteaux qu’elle décore au feutre, en passant par des collections de cerceaux colorés qu’elle installe dans une chambre d’ami. L’appartement fait peau neuve avec de l’ancien.

La rondeur est de rigueur dans les tableaux de vie qu’elle imagine. Katarina Wiklund multiplie les vases boules, les miroirs ronds et les luminaires aux courbes arrondies pour donner relief, perspective et profondeur à l’espace.

 

La créativité de l’artiste semble sans limite ; elle s’essaye sans cesse à de nouvelles idées : personnalisation du mobilier, recyclage des objets ou combinaisons de textiles. Katarina Wiklund vous plonge dans son univers, ou plutôt… ses univers.

 

Par marieclairemaison.com
Un salon aux notes d’antan
Un salon aux notes d’antan
 Bemz

Posés sur un tapis de style ancien aux couleurs tendres, deux canapés Karlanda d’Ikea ont été revisités par Katarina Wiklund. L’un est recouvert d’une housse Bemz dans un tissu « Teal Blue Tegnér Melange » de sa création. La teinte bleu pastel est réhaussée par l’assise au motif tartan rose et orange. Sur celui-ci sont disposés plusieurs coussins pour la majorité unis, de tailles différentes. Face au canapé, un vieux fauteuil pour enfant installé devant une table basse en verre au design plus contemporain vient accentuer le contraste des styles. Un second fauteuil aux motifs floraux joue là encore sur le mélange des genres. Le lampadaire Louis XIV à l’abat-jour safran situé près du canapé apporte une touche de chaleur dans ce salon aux dominantes froides. Le lustre aux pampilles de verre, fixé au centre d’une moulure du plafond blanc, offre de la hauteur à la pièce. La peinture rose poudré des murs se font harmonieusement avec le parquet à chevrons en bois clair.

Au second plan, une enfilade de pièces, meublée d’une banquette capitonnée verte, vient donner de la perspective et de la profondeur à l’espace.

 

Des tissus repensés
Des tissus repensés
 

Suite de la visite de ce salon suédois que Katarina Wiklund a entièrement réinterprété. Aux couleurs tendres du premier canapé cité viennent s’ajouter les tons plus foncés du deuxième canapé (Karlanda) de la pièce. Le cadre et les accoudoirs recouverts du tissu bleu marine d'origine ont été conservés afin d’apporter du contraste au tissu "Chocolate Brown New Baroque" créé par la designer. Un nouveau style, plus baroque donc, pour ces housses Bemz qui recouvrent l’assise et le dossier. Le petit détail qui nous a plu est le passepoil jaune d’or qui court le long de la banquette.

Touche féminine : 3 coussins aux couleurs vives et à la dominante violette posés sur l'assise. Nous nous arrêterons sur l’un d’entre eux aux motifs psychédéliques réalisé à partir d’un cache-nez.

Au fond, trois grandes fenêtres viennent accentuer la belle hauteur sous plafond du salon. Placée sur le rebord de l’une d’elle, un lampadaire à l’abat-jour personnalisé par la styliste avec un papier des années 70 chiné et recyclé. Devant la fenêtre de gauche, des livres rangés de manière anarchique (mais pensée) par Katarina Wiklund.

Une cuisine à la scandinave
Une cuisine à la scandinave
 

Sur un parquet blanc, la cuisine s'organise autour de deux espaces. Le plan de travail et le coin repas qui se compose de la célèbre table ronde Tulip designée en 1956 par Eero Saarinen pour Knoll. Autour d’elle, s’articulent quatre chaises de style scandinave toutes chinées et restaurées avec des tissus vintage aux coloris bruns sélectionnés par Katarina Wiklund.

Derrière la table, le long du mur, la styliste a placé un banc/coffre qu’elle a recouvert de Trasmattas, tapis traditionnels suédois composés de bandes de chiffons recyclés.

Au-dessus de la Tulip, une suspension réalisée à partir de trois plafonniers, aux abat-jour blancs, attachés par un ruban noir, représentent la signature de la designer qui a procédé de la même manière avec l’éclairage de l’atelier couture.

Une crédence fondue dans le décor
Une crédence fondue dans le décor
 

Le plan de travail en marbre et les éléments de cuisine blancs permettent d’agrandir la pièce. Le mur, recouvert de carreaux de faïence blancs qui donnent là encore de la hauteur à l’espace, accueille une crédence pour le moins astucieuse. En effet, celle-ci est composée d’une étagère maçonnée recouverte de carrelage et court sur toute sa longueur tout en se fondant parfaitement dans le décor. Les ustensiles de cuisine trouvent ainsi facilement leur place et restent à portée de main. Katarina Wiklund s’est servi de cet effet en relief pour installer au-dessus de la robinetterie de l’évier quelques touches de verdure.

Amatrice de courbes et de volumes arrondis, la designer suédoise a posé sur le plan de travail, près de la porte-fenêtre, un pot de fleur tout en rondeur. Elle a également suspendu au mur une passoire en inox. Discrets mais bien présents au-dessus de l’évier, deux globes ont été fixés sur les carreaux blancs pour apporter de la lumière.

Un sommeil tout en douceur
Un sommeil tout en douceur
 

La chambre vient s’inscrire dans le prolongement du salon. Elle reprend effectivement la teinte rose poudré des murs et le sol en parquet en chevrons de bois clair. Décoré dans un style bohème, ce coin nuit mélange les couleurs et les textures. Le lit, pièce maîtresse, est une véritable invitation à la sieste. Le cache sommier Bemz en lin brun, la housse de couette en damier aux couleurs tendres, et la tête de lit composée de coussins unis et brodés inspirent confort, douceur et moelleux.

Ces combinaisons inattendues de motifs viennent souligner un décor éclectique.  A gauche du lit, un meuble à tiroirs vert d’eau, détourné en table de chevet, sert de support à une lampe en verre teinté, munie d’une simple ampoule, imaginée par Katarina Wiklund. De l’autre côté de celui-ci, un fauteuil Empire recouvert d’un tissu floral rose tyrien trône sous un miroir rectangulaire aux bords arrondis. En guise de descente de lit, la designer utilise là encore un tapis scandinave Trasmattas.

 

Une chambre d’amis qui se prête au jeu
Une chambre d’amis qui se prête au jeu
 

Jeux de couleurs, de formes et de motifs dans cette chambre d’amis aux airs de carnaval. Katarina Wiklund s’amuse et donne à cette pièce des touches de verts et de violets. La boule en papier suspendue au plafond a des allures festives. Elle vient compléter la collection de Hula hoops créée par la styliste à l’occasion d’un spectacle de danse folklorique. Sur la banquette, un couvre-lit en lin gris Bemz, un plaid brodé aux teintes fluo fait écho aux cerceaux accrochés sur le porte-manteaux en cuivre ancien. Petit détail qui ne nous a pas échappé : les boules du portemanteaux, que Katarina Wiklund s’est amusée à décorer de petits dessins au feutre noir.

Les couleurs pétillantes de ces accessoires viennent s’ajouter aux boîtes de rangement empilées sur un meuble à tiroirs peints dans un camaïeu de violet.

Le tapis aux fleurs jaunes et bleues apporte une note un peu plus sombre à cette symphonie de coloris.

Un bureau, source d’inspiration
Un bureau, source d’inspiration
 

Le bureau est une pièce toute en hauteur avec deux grandes fenêtres encadrées par des bibliothèques Billy. Sur celles-ci, des boîtes de rangement s’empilent jusqu’au plafond. Dans ce bureau, Katarina Wiklund a créé un véritable espace de travail et de lecture qui s’intègre dans un décor chargé, sorte de bazar, mais toujours maîtrisé. Les livres s’amoncèlent, les étagères sont remplies et les rebords des fenêtres se chargent de bibelots multicolores et de rouleaux de papier peint rassemblés dans un vase transparent.

Un petit bureau noir vient compléter le bout d’une grande table rectangulaire blanche. Deux fauteuils pivotants IKEA ont été recouverts de tissus Bantie (Blue/White Korall et Black/White/Red Kokeshi), jeune marque suédoise qui s’inspire des imprimés des années 50.

Dans cette pièce, de nouveau, la designer jongle avec les luminaires. Au plafond, un lustre ancien à pampilles de verre rappelle, bien que différent, celui accroché dans le salon. Il vient contraster avec les lampes posées sur la table : un globe au socle orange et un ancien chandelier surmonté d’une ampoule, reconverti en lampe de bureau.

Une salle de bain luxuriante
Une salle de bain luxuriante
 

La salle de bain est entièrement carrelée de mosaïque blanche. Plafond, mur, sol, coffrage de la baignoire… sont entièrement tapissés de petits carrés de faïence. Une unité parfaite mise en valeur pas les nombreuses plantes exotiques qui ornent la pièce.

La baignoire d’angle est accessible par quelques marches situées sur le côté. Des chandeliers en cuivre posés sur le rebord et surmontés de bougies blanches apportent une nouvelle perspective verticale à l’espace.

Un tabouret en bois ainsi qu’un pot en céramique vert foncé viennent contraster avec le blanc immaculé de la salle de bain.

Une atmosphère luxuriante pour un instant de détente et de relaxation absolue.

BOUBIE091 le 13/01/2013 à 21:14
  • BOUBIE091 Le 13 01 2013 à 21h 06m J'aime cette chambre pour son côté tendre douce et froide à la fois avec un style de couleurs très fraîches très roses chaleureuse et confortable un paysage de neige
Anonyme le 25/11/2012 à 11:08
  • Ces fleurs c'est insupportable une bonbonnière !
Anonyme le 09/11/2012 à 15:21
  • j'aime vraiment beaucoup c'est frais, lumineux, chaleureux et personnel... bravo!
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter