Loisirs créatifs - Marie Claire Idées
Idées décorations - 100 Idées déco
Boutique Marie Claire Maison
Lofts et appartements de style
Mes Favoris
Envoyer
Commentez

Un appartement classique modernisé par un bloc en teck

Dans cet appartement très classique aux murs blancs à moulures, un bloc en teck a été intégré, afin d’apporter une touche de modernité et isoler les espaces intimes. Chambres, salles de bains et cuisine sont réchauffées par le bois tandis que le salon, et le long couloir qui sert aussi de salle à manger, conservent leur aspect plus traditionnel.

Le large couloir de passage
1 / 9
À vous de voter :


Le large couloir de passage

Les architectes Fabienne Couvert et Guillaume Terver se sont installés en famille dans cet appartement dont le côté ancien et chic très parisien ne leur a pas échappé, tout en imaginant les aménagements nécessaires pour moderniser l'ensemble.

 

La pièce centrale, un large couloir qui sert aussi de salle à manger est l'union des deux inspirations de l'appartement : d'un côté, les murs blancs aux moulures redessinées pour accentuer les lignes verticales, et de l'autre la façade en teck derrière laquelle se cachent les chambres et de nombreux rangements.

Une grande table en pierre grise et bois d'okoumé trône au centre de la pièce, où l'on dîne, travaille et se réunit. Pour cacher imprimante, fax et autres outils de bureau peu esthétiques, un meuble bas aux lignes épurées sert de rangement et vient longer le mur. Masquée par la paroi de teck, la porte d'entrée est quasi invisible, au fond de la pièce. Chaise de bébé, Maartje Steenkamp pour Droog Design.

Le coin-bibliothèque dans le salon
Le coin-bibliothèque dans le salon
Philippe Garcia

Dans les pièces de réception, pas de transformations. Au fil du temps et des aménagements successifs, les lambris se sont abîmés et les moulures ont vieilli, ils ont simplement été redessinés. Le parquet a été poncé et vitrifié.

Le couple conserve l'esprit classique, mais joue sur le mobilier pour actualiser l'atmosphère, tout en subtilité néanmoins, avec un style années 50. Les livres de la bibliothèque se nichent dans des étagères de tôle pliée et cirée. Dessous, un vaisselier cache la télévision et les CD.

Dans le même esprit 50's, un fauteuil rouge Swan de Arne Jacobsen et une table basse CTM de Charles Eames.

À vous de voter :
Le salon
Le salon
Philippe Garcia

Le plafond moulé, les grandes fenêtres, et la belle hauteur sous plafond donnent au salon un esprit bourgeois typique des appartements parisiens.
Avec des meubles modernes, le contraste avec le style classique se construit en douceur, et permet de créer un lien avec le reste de l'appartement. Très lumineux, des stores de tissu blanc viennent habiller la continuité des fenêtres, en rappel avec les murs nus peints dans un gris très pâle.

Le salon est meublé dans le style années 50, avec un canapé de famille et deux fauteuils Gerrit T. Rietveld, ainsi qu'une table basse composée de deux petites tables collées recouvertes d'une plaque de tôle cirée, pour en cacher les plateaux vieillis. L'ensemble est illuminé par les lampes Akari signées Isamu Noguchi.

À vous de voter :
Le bloc en teck
Le bloc en teck
Philippe Garcia

Depuis l'entrée au parquet en rosace d'origine, le bloc en teck s'élève sur deux niveaux, isolant l'espace "privé" de la maison. En bas, la chambre d'enfant, la cuisine, les toilettes et la douche, où l'on accède depuis la porte dérobée sous l'escalier. Au second étage, la chambre parentale et une grande salle de bains auxquelles on accède grâce à l'escalier qui, avec sa rampe et son petit palier, donne l'impression d'une maison indépendante dans l'appartement. Les proportions du bloc sont notamment mises en valeur par le teck huilé.

À vous de voter :
La cuisine
La cuisine
Philippe Garcia

Une ambiance très chaude règne dans cette cuisine comme un écrin, grâce au bois de teck allié au stratifié anthracite, dont la brillance est sublimée par un éclairage rasant. L'atmosphère intimiste de cette cuisine moderne est ajustée par les cônes lumineux placés au plafond, qui diffusent une lumière douce et tamisée.

Conçue comme un lieu de préparation avant tout, les accessoires de la cuisine, les ustensiles et l'électroménager sont dissimulés derrière les parois en teck qui tapissent les murs. Avec l'idée d'avoir encastré  sur le plan de fines baguettes en alu pour créer un dessous-de-plat ou un égouttoir tout en discrétion, la cuisine est résolument raffinée et épurée.

À vous de voter :
La chambre d\'enfant
La chambre d\'enfant
Philippe Garcia

Le couple a choisi de tirer parti du manque de lumière de la chambre pour souligner son côté douillet et confortable. Située en bas, la chambre d'enfant entièrement tapissée de teck apparaît immédiatement comme un écrin chaleureux, égayé par un semis de fleurs fluorescentes collées au plafond.

Un placard en stratifié rouge vif offre un espace pour les rangements, bordé par une étagère qui longe le mur. Au dessus du placard, une seconde étagère vient renvoyer la lumière offerte par la fenêtre du mur opposé, grâce à ses parois recouvertes d'un long miroir. Le lit en carton (Kids Gallery) rappelle la touche de modernité.

À vous de voter :
La chambre parentale
La chambre parentale
Philippe Garcia

Avec un espace aux dimensions limitées, la chambre parentale a été imaginée comme un cocon. La lumière du jour est exploitée au maximum, grâce à un prolongement de la fenêtre par une sorte de sas, que l'on peut fermer grâce à des volets intérieurs, qui apportent une note de confort supplémentaire. 

Aux murs, la peinture lilas inonde la pièce de douceur. Une atmosphère calme rehaussée par un soubassement en lambris qui prolonge le parquet en teck. A côté, la table de nuit tout en longueur vient border le mur et laisse diffuser un trait de lumière fluorescent d'un éclairage caché.

À vous de voter :
La salle de douche
La salle de douche
Philippe Garcia

En bas, on accède à la salle de douche par une porte discrète sous l'escalier. Entièrement recouverte d'un carrelage imitation pierre (Apavisa), elle s'inscrit dans le style contemporain souhaité par le couple, à la fois minimaliste, élégant et légèrement sombre.

Les marches de l'escalier, quant à elles, sont faites de planches de teck encastrées dans la cloison du bloc, et soutenues par une échelle.

À vous de voter :
La grande salle de bains
La grande salle de bains
Philippe Garcia

Minimaliste, la salle de bains de l'étage, en bois et céramique blanche, joue la sobriété. Avec sa baignoire encastrée (Starck pour Duravit) tapissée de bois, et son lavabo carré, les meubles suivent des lignes épurées.

Dans un souci d'élégance, un placard invisible a été intégré dans la cloison au-dessus du lavabo, dissimulant les produits de soin et les accessoires de toilette.

Entre le bois et le miroir, une bande de verre dépoli diffuse la lumière d'une réglette fluorescente. Une petite table d'appoint E. Saarinen avec son plateau en marbre (Knoll) accueille un livre, un porte-savon.

À vous de voter :
Commentaires (4)
Par Anonyme le 09/05/2012 à 22:00
  • Je trouve ça limite affreux... Autant rater quelque chose soi-même que faire appel à un décorateur parfois.
Par Anonyme le 15/12/2009 à 15:12
  • Bonjour à toutes, Pourquoi pas pour donner plus de luminosité à la pièce, des meubles en bambou blanc (c'est lumineux et très design) . J'ai découvert un showroom de meubles au style moderne et à la finition artisanale. Il s'agit d'Asian Concept. Ce sont des meubles fabriqué en Indonésie. Pour ma part je me suis fais livrer une table basse, superbe, un véritable coup de coeur. Je sais qu'ils ont aussi un site internet www.conceptasian.com
Par Anonyme le 23/10/2009 à 16:20
  • J'adore!
Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
Poster
Newsletters
image newsletter
La news hebdo
image newsletter news
La pause du mercredi
image newsletter pause
Coup coeur déco du jour
image newsletter déco
La News blogs - forums
image newsletter forums
100 idées déco
image newsletter idées
Jeux concours
Sondage
Pour les murs de votre salon, seriez-vous prêt(e) à oser les couleurs vives ?