Style minimaliste : comment s'approprier le less is more ?

Lignes épurées, sobriété des courbes et des couleurs, fonctionnalisme poussé à l'extrême... Si le style minimaliste réduit la matière au minimum, il confère à votre décoration une allure irrésistible ! Décryptage d'un style où le "less is more" est roi.

+

Misez sur des couleurs sobres

Misez sur des couleurs sobres

Issu de l'école du Bauhaus, à qui l'on doit les principaux courants architecturaux du XXe siècle, le style minimaliste fait surtout des émules dans les années 60. Reposant sur le concept du "Less is more", cher à Mies van der Rohe, le design minimal se concentre sur l'essentiel. Il mise sur la sobriété et les lignes épurées.

 

Cette sobriété passe par les couleurs. En effet, le style minimaliste est le strict opposé du style pop et déteste les couleurs criardes. Pour le respecter, on préfère donc un mobilier aux couleurs sobres, comme le gris, le beige, le blanc, le bleu nuit... Et surtout, on insiste sur une harmonie de la pièce, dans son ensemble. Avec le style minimaliste, point de contraste, on aime la continuité dans les lignes comme dans les couleurs, on déteste les fioritures. L'objectif est de se fondre dans le décor, c'est pourquoi on mise sur la transparence et des coloris discrets, qui n'attirent pas le regard. 

+

Optez pour du mobilier aux lignes épurées

Optez pour du mobilier aux lignes épurées

Le design minimaliste joue sur la linéarité. Point de détours, peu de courbes, on pourrait presque confondre le mobilier avec la ligne d'horizon. En associant ces lignes ultra-épurées à des coloris sobres, le mobilier joue la carte de la discrétion, tout en étant toujours très fonctionnel. Sans pour autant négliger le confort d'une assise ou le moelleux d'un canapé, le style minimaliste met l'accent sur le gain d'espace, la transparence et la fonctionnalité.

 

Pour correspondre au credo "Less is more", le mobilier cherche presque à disparaitre dans l'ensemble de la pièce. La matière est réduite au minimum utile et on évite les ajouts, les détours et les courbes extravagantes. Le minimalisme de la matière rend le mobilier presque invisible. On mise donc sur des matières transparentes, des découpes sans fioritures et surtout, on ne surcharge pas les étagères et dessertes de petites décorations.

+

Ne laissez rien trainer grâce à des rangements discrets

Ne laissez rien trainer grâce à des rangements discrets

Tout en conservant des lignes épurées, des coloris sobres et discrets et tout en misant sur un mobilier qui se fond dans le décor, on recherche aussi le fonctionnalisme des rangements bien intégrés. C'est à peine si on distingue les tiroirs, les niches et les trappes dans les meubles au design minimaliste. On y dissimule subrepticement les objets disgracieux et autres accessoires du quotidien, qu'on n'a aucune envie de laisser trainer. Si on tolère quelques éléments de décoration, tout aussi épurés, sur des étagères, un bouquet tout simple sur une table, un luminaire aux lignes simplissimes, quelques livres disséminés ça et là sur les rayons d'une bibliothèque, on opte pour des meubles avec des rangements fermés. Pour que rien ne fasse obstacle au regard.

+

Jouez sur les textures et les matériaux

Jouez sur les textures et les matériaux

Si, en termes de matériaux, le style minimaliste repose surtout sur des matériaux bruts et simples comme le verre - notamment sur les tables et les étagères -, le métal - pour les piètements par exemple, et le bois laqué, on peut s'amuser un peu avec de jolis effets de textures. Ainsi, on peut miser sur un beau parquet point de Hongrie en bois, surtout s'il est assez clair pour accrocher la lumière - primordiale pour donner une impression d'espace, essentielle au style minimaliste.

 

Ce type de parquet peut s'associer avec des couleurs sobres et discrètes et un mobilier tout aussi fin, afin de ne pas encombrer l'espace. L'idée du parquet à motifs est d'accentuer l'importance de chaque élément de mobilier, aussi minimalistes soient-ils. Côté textiles, le style minimaliste attache beaucoup d'importance à des matières lisses et linéaires, peu de motifs, on oublie la brillance des matières luxueuses.  

+

Misez sur une lumière naturelle

Misez sur une lumière naturelle

La particularité du style minimaliste s'exprime étrangement dans sa capacité à tout miser sur une lumière naturelle. Si évidemment les plafonniers et les leds encastrés sont permis, on évite les lampes à poser à gogo puisque la pièce minimaliste ne doit pas s'encombrer de pleins de petits accessoires. Privilège donc dans une telle atmosphère à la lumière naturelle. Supprimez les rideaux, la lumière naturelle se diffusera ainsi d'un espace à un autre. Car là encore, voici une caractéristique phare de ce style : les grands espaces sans frontières visuels. Les pièces s'ouvrent les unes sur les autres pour vivre en harmonie toutes ensemble.

+

Pensez fonctionnalité comme maître mot

Pensez fonctionnalité comme maître mot

Le style minimaliste joue la carte de la clarification jusqu'au-boutiste. Ainsi, les lignes sont dénuées de courbes, le design se défait de toutes fioritures, le meuble se réduit à l'essentiel. Si un pied unique suffit à faire tenir une table à manger, si l'assise d'une chaise peut être constituée d'un bloc unique, c'est dans cette direction que l'on va.

 

Ainsi, tout ce que l'on demande à un meuble, dans le style minimaliste, c'est d'être fonctionnel. Une table, quatre chaises suffisent dans une salle à manger. Nul besoin d'un buffet, d'un tapis ou d'une suspension triptyque.  Le style minimaliste repose sur une décoration composée du moins d'éléments possible. On mise tout sur l'aspect pratique et on va droit au but. C'est ça, le minimalisme ! 

Voir le diaporama
Par Auriane Hamon

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Style minimaliste : comment s'approprier le less is more ?

À voir sur le même thème : Un duplex minimaliste aux styles mélangés
Anonymele 11/04/2010 à 19:05
  • Madame, Monsieur
    Bien plus qu’un commentaire, je me permets de vous déposer une œuvre d’art versée au catalogue du non-objet "Commentaires" sous le numéro : Pièce com80/avril/2010
    Vous avez par cet article réussi quelque peu à rendre plus concrètes mes nombreuses œuvres absentes.
    Merci.
    Olivier Borneyvski-
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x