Tout savoir sur le home staging

D'origine anglo-saxonne, la nouvelle tendance du home staging consiste à demander conseil à un expert qui, avec son équipe, va désencombrer, réorganiser, réaménager et accessoiriser chaque pièce d'un appartement afin de le valoriser et ainsi augmenter les chances de le vendre rapidement. Petites explications sur le déroulement d'une séance de home staging.

Le home staging, c'est quoi exactement?

- Le home staging (note à l’adresse des faibles en langue comme Franck, mon fiancé, 3/20 en anglais au bac : staging signifie mise en scène et home maison) est la nouvelle tendance en immobilier en France.
- Cette technique d’aménagement et de décoration d’origine anglo-saxonne est très répandue dans les pays scandinaves (il fait tellement froid chez eux qu’ils sont très proches de leur habitat). En gros, cela consiste à demander conseil à un spécialiste qui préconise (et effectue si on le souhaite) les changements nécessaires afin d’améliorer et accélérer la vente d’un appartement.
- L’idée, c’est de dépenser un peu d’argent dans le but de créer une ambiance propice à la vente: l’acheteur potentiel doit se sentir tellement bien dans l’appartement qu’il visite qu’il s’imagine instantanément y vivre. Le coût est très variable d’un appartement à l’autre mais il ne dépasse pas en général 1% du prix de la vente. Le retour sur investissement est assuré (jusqu’à 10% du prix). Il paraît que la décision d’acheter se prend dans les 90 premières secondes de la visite. Le home staging, c’est limite psy.
Moi, je vends mon 2 pièces, et il va y avoir du boulot parce que mon parti-pris déco "imprimé peaux de bête" (même la cuvette des toilettes est zébrée) n’est pas systématiquement adoubé par la foule : ma future belle-mère a failli se sentir mal en entrant dans mon salon, la première fois.

 

Les préceptes du home staging

- La première impression : Si j’ai une maison avec jardin, je tonds la pelouse, je nettoie le gravier ; si j’habite un immeuble, je range les poubelles, je cache les poussettes, je lessive le hall d’entrée de l’immeuble (et tant pis si la gardienne croit que je veux lui piquer son job).
- La neutralité : Le but est de plaire au plus grand nombre, donc tout ce qui est marqué (fluo, oriental, panthère…), out ! Par exemple, si elle décidait un jour de vendre son appartement, ma copine Emilie aurait tout intérêt à repeindre sa chambre, qui est actuellement rouge sang. Le trop moderne exclue la clientèle âgée et le trop classique exclue les jeunes.
- La dépersonnalisation : Tout ce qui est trop personnel, genre les cadres de photos, la collection de cendriers en forme de vache, les trophées de chasse de tonton Jacky, au placard.
- Le désencombrement. Il faut qu’on puisse circuler harmonieusement de pièce en pièce, sans par exemple trébucher sur une pile de magazines porno, ce qui, avouons-le, pourrait mettre mal à l’aise certains acheteurs.
- La propreté : Cela paraît évident, mais ça ne l’est pas. Ce n’est pas parce qu’on s’en va qu’il faut se relâcher.
- L’intox : Le jour des visites, j’allume une bougie parfumée qui sent la tarte aux prunes en train de cuire au four (L’Artisan parfumeur).
- Le maquillage : Le dégât des eaux qui a transformé ma cuisine en champ de mines, même s’il est finalement réparé (trois ans de procédures, huit experts, un suicide évité de peu) ne doit plus être visible, alors j’empoigne mes pinceaux.
- L’harmonie : Les serviettes de toilettes, les rideaux, les tapis, tout doit être assorti (Pfff…. c’est d’un ennuyeux…)
- La réparation : De tout ce qui peut être réparé facilement et qui sinon fait baisser le prix de l’appartement (un frigo qui fait le bruit d’une micheline, la porte des toilettes qui ne ferme pas).
- L’espace : J’accroche des miroirs pour agrandir les pièces (du coup, chez moi c’est la galerie des glaces et mon premier acheteur manque se fracasser le nez au bout de deux minutes…).

 

3 questions à Anneli Dubois, directrice d’Inside A, agence de décoration et de home staging

- Vous êtes suédoise. En Suède, le home staging est entré dans les moeurs…
Le home staging existe depuis 15 ans en Suède. C’est un service directement proposé par les agents immobiliers aux vendeurs. Il est même déductible des impôts ! Là-bas, on trouve cela tout naturel de vouloir rendre sa maison plus attractive à la vente.

- Comment est-on sûr que ça marche ?
On n’est jamais sûr de la plus-value exacte réalisée grâce au home staging. En revanche, on est sûr que la vente sera plus rapide. Il existe de nombreuses études anglo-saxonnes et scandinaves là-dessus. Prenez l’exemple de votre voiture : si vous voulez la vendre, vous allez la nettoyer, la désinfecter si elle sent la fumée ou le chien, peut-être même refaire une partie de la carrosserie, et vous trouverez ça parfaitement normal. Alors pourquoi ne pas faire la même chose pour votre appartement ?

- Jusqu’où faut-il aller ?
A mon avis, l’idée du home staging n’est pas de réaliser de vrais travaux, comme abattre un mur ou créer une cabine de douche. Le but est que l’acheteur potentiel n’ait pas son inconscient dérangé en entrant dans une pièce à cause, par exemple, de fils électriques apparents, d’une peinture qui s’écaille, d’un canapé ignoble, des choses qui n’ont pas d’importance mais s’enregistrent dans le cerveau. L’appartement doit sembler en relatif bon état, l’intérieur doit être lisse, ce doit être agréable de passer de pièce en pièce. Ce qui ne veut pas dire tout enlever, tout changer. Parfois, la solution, c’est la location de mobilier le temps que dure le processus de vente.

 

 

 

Par marieclairemaison.com
Date de publication : 22/10/2015 à 11:50

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Tout savoir sur le home staging

Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x