Loisirs créatifs - Marie Claire Idées
Idées décorations - 100 Idées déco
Boutique Marie Claire Maison
Mes Favoris
Envoyer
Commentez

Quel parquet pour quelle pièce ?

Vous envisagez de poser du parquet dans votre salon, votre entrée ou votre salle de bain ? Pour faire le bon choix et opter pour le parquet approprié à chacune des pièces de votre intérieur, suivez le guide !

Bien choisir son parquet
1 / 6
À vous de voter :


Bien choisir son parquet

Pour bien choisir le parquet de chacune des pièces de votre intérieur, plusieurs éléments doivent être pris en compte. L’esthétique est bien sûr importante, mais pas seulement. Pour faire le bon choix, il faut ainsi considérer tout d’abord la dureté du bois tout comme son épaisseur.

 

La dureté du bois

La dureté du bois est à prendre en compte pour chaque pièce. Elle doit être choisie en fonction du trafic. Pour une pièce de fort passage comme un couloir, il faut donc choisir un bois plus dur que pour une chambre ou une salle de bain, où le sol est foulé beaucoup moins fréquemment.

Il existe 4 classes différentes de bois :

- Classe A : les bois tendres (sapin, pin, épicéa…),

- Classe B : les bois mi durs (teck, merisier, noyer...)

- Classe C : les bois durs (hêtre, chêne, érable, etc.)

- Classe D : les bois très durs (wengé, merbau…)

 

L’épaisseur

L’épaisseur de votre parquet est également importante et doit être choisie en fonction du trafic de la pièce. Plus les lames de parquet sont épaisses, plus elles seront résistantes à l’usure.

L’Union Européenne a défini des classes allant de 21 à 43. La première classe correspond à un usage domestique modéré (une chambre par exemple), la dernière à un usage industriel élevé. Pour une entrée ou un couloir, la classe 23 est suffisante : elle correspond à un usage domestique élevé.

 

Le parquet dans un salon ou une chambre
Le parquet dans un salon ou une chambre
Corbis

Le choix du parquet à poser dans un salon ou une chambre se fait la plupart du temps en fonction de son aspect esthétique. Ces pièces n’étant en effet pas des lieux de forts passages, il ne nécessite généralement pas un niveau de résistance très élevé. Par conséquent, vous pouvez choisir des bois tendres comme le sapin ou plus dur comme le noyer, le châtaigner, le chêne, le wengé ou l’acacia. Massif ou stratifié : toutes les options sont possibles. Tout dépend de vos goûts et de votre budget !

 

Veillez tout de même à choisir des lames suffisamment épaisses (idéalement pas moins de 3 millimètres) : même si le niveau de fréquentation de ces pièces est moins élevé que dans un couloir, l’usage n’en est pas pour autant modéré.

 

Question finition, vous avez le choix. Parquet huilé, ciré ou vitrifié : tous les types de finitions sont adaptés et dépendent avant tout de votre goût et de vos envies.

À vous de voter :
Le parquet dans une salle de bain
Le parquet dans une salle de bain
Corbis

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de mettre du parquet dans sa salle de bain. Mais pas n’importe comment ! L’option idéale consiste à installer du bois massif exotique, qui résiste naturellement à l’eau et à la condensation. Les bambou, teck, wengé ou encore iroko et jatoba, si possible huilés, sont des bois parfaits pour les salles d’eau. A défaut, si vous avez un petit budget, vous pouvez également opter pour du parquet stratifié traité contre l’eau (pour lui éviter de gonfler) grâce à une résine en mélamine. Facile à poser, il est également rapide et simple d’entretien. Question pose, il est important de coller le plancher afin qu’il résiste mieux à l’humidité. Choisissez une colle résistante à l’eau comme une colle polyuréthane. Terminez si possible la pose de votre parquet par des joints "ponts de bateau" qui améliorent l’étanchéité du sol.

À vous de voter :
Le parquet dans une cuisine
Le parquet dans une cuisine
Corbis

La cuisine est une pièce qui peut être humide en raison de la condensation (cuisson à l’eau, évier….). Il est donc important de choisir un bois adéquat. Tout comme pour la salle de bain, les bois exotiques huilés (huile de lin) conviennent particulièrement aux cuisines. Comme il s’agit d’un lieu assez fréquenté, mieux vaut également choisir un bois suffisamment dur et résistant. Parmi les bois les plus appropriés, vous pouvez opter par exemple pour le merbau, le wengé ou encore le jatoba.

 

Si vous préférez un bois traditionnel, il est également possible de poser du hêtre, du peuplier ou du frêne : ceux-ci devront alors être rétifiés, c’est-à- dire traités grâce à un procédé de haute température pour leur permettre de conserver des qualités optimales.

 

Sachez aussi que dans une cuisine, il est recommandé de coller le parquet (avec une colle polyuréthane) pour lui permettre une meilleure résistance aux variations hydrométriques et de températures, sans oublier d’opter pour une pose de joints « ponts de bateau » pour améliorer l’étanchéité.

À vous de voter :
Le parquet dans un couloir ou une entrée
Le parquet dans un couloir ou une entrée
Corbis

L’entrée d’une maison ou d’un appartement est un lieu de passage constant. Tout comme les couloirs. Si vous souhaitez installer du parquet à ces endroits, il est donc important de choisir un bois particulièrement solide et résistant à l’usure. Le parquet massif est sans aucun doute l’option la plus appropriée. Choisissez un bois résistant et des lames épaisses qui résisteront mieux à l’usure comme le chêne, le hêtre, l’acacia, l’ipé, le wengé ou encore le jatoba. Si vous choisissez un parquet stratifié plutôt que massif, veillez à ce qu’il ait une bonne résistance à l’usure et soit adapté à un usage intensif.

 

Ces lieux de passage étant rapidement sales, il est aussi recommandé de choisir un parquet facile à entretenir et à nettoyer. La finition est donc très importante : pour un parquet qui résiste au temps, il ne faut pas la négliger. Les finitions huilées ou cirées rendront les blessures infligées au bois moins visibles. Le parquet vitrifié sera quant à lui plus facile à entretenir (avec une serpillère humide et un peu de détergeant) mais également plus fragile (les rayures et les éraflures seront plus visibles). Dans tous les cas, n’oubliez pas le paillasson dans l’entrée pour protéger votre parquet des chaussures sales !

À vous de voter :
Le parquet dans un escalier
Le parquet dans un escalier
Corbis

Si vous souhaitez mettre du parquet dans votre escalier, 2 solutions sont possibles : soit ce dernier est habillé avec des lames de bois, soit il est réalisé entièrement en parquet. Il peut s’agir de massif ou de contrecollé.

 

Généralement, plusieurs bois différents sont proposés pour la pose de parquet pour escalier : les bois exotiques, le chêne, le hêtre ou le sapin sont les solutions les plus souvent envisagées. Attention toutefois au sapin : il s’agit d’un bois tendre qui possède l’inconvénient, contrairement aux bois durs comme le chêne ou le hêtre, de vieillir vite.

 

Si l’escalier concerné est un lieu de passage fréquent, mieux vaut donc opter pour un bois résistant. Selon vos préférences, vous pouvez choisir de huiler, vitrifier ou cirer le parquet.

À vous de voter :
Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
Poster
Newsletters
image newsletter
La news hebdo
image newsletter news
La pause du mercredi
image newsletter pause
Coup coeur déco du jour
image newsletter déco
La News blogs - forums
image newsletter forums
100 idées déco
image newsletter idées
Jeux concours
Sondage
Quel revêtement de sol préférez-vous?