Visite du penthouse Imperador à Copacabana

L'architecte Alexandre Gedeon a transformé un ancien appartement Art Déco situé au dernier étage de L’Edifício Imperador en un superbe loft façon galerie ponctué de sculptures modernes. Un espace ouvert et immaculé qui, depuis sa terrasse, offre une vue époustouflante sur Rio et la baie de Copacabana. Visite et interview.

La légende de Rio de Janeiro s’est écrite sur le sable de Copacabana. L’inauguration en 1923, du plus prestigieux hôtel de la ville, le Copacabana Palace attire les personnalités du monde entier. Jusque dans les années 1960, les rois, les présidents et les stars font de cette plage de 4 km de long un endroit incontournable.

Les façades du quartier retracent cette période euphorique. Dans les années 1930, de hauts bâtiments Art déco remplacent les anciennes villas coloniales. On s’arrache les meilleurs emplacements. L’Edifício Imperador fait partie de ces impressionnants immeubles résidentiels de l’Avenida Atlântica tournés vers l’océan. Construit en 1938 près du fort de Copacabana, il combine angles droits et fenêtres dessinées en courbe.

Avec ses tapis rouges et ses grilles noires chargées de fioritures, le hall d’entrée a cet air suranné des vieux palaces. Il ne manque que le réceptionniste en uniforme. Par un ascenseur, on accède directement à l’intérieur de l’appartement aménagé par l’architecte Alexandre Gedeon. Il s’agit d’un véritable penthouse : un appartement avec à l’étage une immense terrasse panoramique. En montant au douzième et dernier étage, on réalise un bond de soixante-dix ans. La porte s’ouvre sur un décor d’une grande clarté. Tout est blanc, lisse, pur. L’exact opposé de ce qu’offrait l’appartement avant sa transformation.

A l’origine, il était constitué de petites pièces sombres, basses de plafond. La rénovation a permis de supprimer 90% des cloisons et de garder les colonnes de soutènement qui deviennent un élément de décor présent dans toutes les pièces. A l’étage inférieur à la décoration minimaliste comporte les chambres, la cuisine et un salon. Des tableaux et des sculptures d’art contemporain ponctuent l’atmosphère design. Au centre de ce niveau, un escalier métallique adossé à un mur de béton brut mène au premier étage. Le palier est constitué d’une plaque de verre translucide, afin que la lumière zénithale vienne éclairer l’espace.

En haut, une grande pièce intégralement blanche, à la fois, salon et salle à manger, est entourée de baies vitrées escamotables. Priorité à la vue sur Rio bien sûr, mais aussi sur la terrasse. Car le clou du spectacle est la piscine à débordement, face à la baie de Copacabana. On voudrait contempler cette célèbre plage pendant des heures. Le paysage change à chaque minute, selon la progression du soleil. Le bleu de l’eau semble se poursuivre à l’infini, jusque dans l’océan. A la tombée de la nuit, le spectacle devient magique avec les lumières de la ville, sublimé par l’éclairage bleuté de la piscine. Au loin, le pain de sucre se détache en ombre chinoise. Le sable de la plage de Copacabana brille comme un croissant de lune. De l’autre côté de la terrasse, le scintillement des milliers de petites lumières des favelas accrochées aux montagnes, semble se confondre avec les étoiles. Depuis cet endroit d’exception, Rio dans toute sa diversité se transforme en un décor de rêve.

 

Quelles étaient les exigences de votre client pour l’architecture de cet appartement ?

Cet emplacement merveilleux permettait de créer un endroit de rêve. Mon client souhaitait que cet appartement devienne une référence à Rio. Il voulait s’inspirer d’une galerie d’art, avec beaucoup d’espace et des sculptures modernes. Pour cela, il fallait une ouverture maximale et mettre en valeur la vue sur Copacabana. J’ai donc transformé un appartement Art déco en un penthouse épuré.

 

 

Est-ce un rêve pour les Cariocas de bénéficier d’une aussi belle vue ?

En fait, ceux qui recherchent la vue sont surtout des étrangers ou des Paulistes. Ils viennent pour les vacances. Ici, c’est un quartier de loisirs. Ce qui compte pour les Cariocas, c’est l’emplacement. S’ils peuvent choisir, ils préféreront un appartement à Ipanema ou Leblon sans vue, plutôt que Copacabana avec vue. Le top aujourd’hui, c’est de vivre dans un condominio (une résidence sécurisée) dans le quartier de Leblon.

 

 

Et vous, quelles sont vos préférences ?

Rio est une très belle ville. Quel que soit l’endroit où l’on se trouve, on a de superbes perspectives. J’aime les plages d’Ipanema et Copacabana. Je trouve que Lagoa ressemble à une carte postale de rêve. Mais contrairement à beaucoup de Cariocas, je ne pourrais pas habiter à Rio sans une belle vue.

Par marieclairemaison.com, Alexandre Medan

Suivez toutes les tendances

déco sur notre page Facebook

rejoignez-nous !

en lecture

Visite du penthouse Imperador à Copacabana

sablier en verre Dyptique

en ce moment :

Le sablier Dyptique

À voir sur le même thème : Une maison où le contemporain se mêle à l'ancien
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter
rejoignez-nous sur facebook
x