Les bibliothèques sous toutes leurs formes

6

Qu’elle soit le long d’un couloir, autour d’une cheminée, horizontale ou encastrée dans un mur, qu’ il s’agisse d’un simple rangement ou d’un meuble créatif, la bibliothèque s’adapte à différents styles et surtout différentes utilisations. Petit tour d’horizon sur ces vitrines aux multiples facettes.

Une petite bibliothèque sur un palier
1/18

Une petite bibliothèque sur un palier



Parce que sa maison est typique des maisons londoniennes hautes et étroites, la créatrice Orla Kiely a aménagé une bibliothèque sur un des paliers. Ce petit coin lecture est composé d’une banquette cernée de deux bibliothèques et bénéficie d’une grande luminosité grâce à la haute fenêtre qui laisse profiter d’une belle vue sur le jardin.

Par marieclairemaison.com
Une bibliothèque dans l’épaisseur du mur
Une bibliothèque dans l’épaisseur du mur
 Bénédicte Ausset

Vicky Thorton a choisi d’intégrer une bibliothèque dans sa maison dont les murs et les plafonds sont habillés d’une seule matière : le bois de coffrage. L’aménagement rythme le mur qui relie l’entrée au salon et permet à l’architecte d’y exposer ses créations en céramique de formes pures et organiques, à côté de ses livres. Pour s’asseoir à même le sol et passer du temps dans cet espace, deux coussins faits maison avec du tissu vintage prennent place près de la bibliothèque. L’ensemble est rigoureusement organisé sur des étagères montées dans l’épaisseur du mur. Cette bibliothèque brute et naturelle assure un gain de place et donne une nouvelle fonction au mur de cloison. Le temps semble s’arrêter dans ce lieu de passage pour des moments de détente.

Une bibliothèque construite autour d’un escalier
Une bibliothèque construite autour d’un escalier
 Corbis

La bibliothèque trouve généralement une place importante dans le mobilier intérieur de chacun. Elle reflète la personnalité de ses propriétaires : travailleuse, fantaisiste, design, classique ou encore familiale. C'est suite à différents voyages, expériences ou coups de cœur littéraires que les livres apparaissent et prennent peu à peu leurs places dans une bibliothèque aussi bien créative que fonctionnelle.

 

Il est assez rare de lui dédier une pièce entière, c'est pourquoi on la retrouve beaucoup sous les escaliers, le long d'un mur, dans un couloir ou au beau milieu du salon. Généralement en bois, elle sert aussi bien à stocker des livres qu'à exposer des objets de décoration ou ranger sa chaîne hi-fi et des dvd.

Ici, elle s'agence parfaitement autour d'un escalier. Celui-ci offre la plupart du temps des possibilités de rangements intéressants, comme par exemple au niveau du palier de départ et sous les marches.

Les escaliers droits et à quarts tournants sont parfaits car leurs volumes disponibles s'exploitent plus facilement que ceux circulaires ou de formes hélicoïdales.

 

 

Si vous décidez d'installer une bibliothèque sous ou le long d'un escalier, vous devrez aligner les étagères avec les marches, afin de garder une continuité équilibrée. Les livres de poches (18cm de haut) prennent place dans une hauteur de marche (supérieure à 18,5 cm) tandis que les bandes dessinées se rangent de préférence toutes les deux emmarchements (minimum 30 cm).

Pour les bibliothèques qui s'étirent le long d'un escalier comme sur la photo, la montée des marches simplifie l'accès aux étagères les  plus hautes.

Pour les grands espaces, l'idéal concerne les rayonnages situés au pied d'un escalier car ils n'ont aucune contrainte technique. L'espace est assez vaste pour créer une bibliothèque basse, haute ou même perpendiculaire, selon les goûts.

A vous de dicter la marche à suivre !

Une bibliothèque encastrée dans un mur
Une bibliothèque encastrée dans un mur
 Anne-Emmanuelle Thion

Souvent pensées pour gagner de la place, les bibliothèques encastrées dans les murs sont une bonne solution pour palier à des configurations problématiques. Un conduit de cheminée ou un système d'aération sont des exemples courants. Les architectes d'intérieur et les propriétaires concernés par ces situations, en profitent pour créer des rangements intégrés dans des niches, remplaçant la plupart du temps d'anciennes portes ou fenêtres.

Dans ces cas-là, le coffrage n'empiète pas sur la surface au sol. Pour un résultat homogène des modules intégrés de la bibliothèque, il faut donner illusion en traitant à l'identique la maçonnerie. C'est à dire qu'il faut adopter le même revêtement mural pour que l'encadrement s'y inscrive parfaitement.

Chaque recoin de la maison peut abriter une possibilité de rangement.

 

Pour construire sa bibliothèque, différents matériaux s'imposent aux propriétaires désireux d'améliorer leur colonne de rangement. 

S'intégrant à un agencement de bibliothèque, le béton cellulaire est un matériau simple d'utilisation et surtout résistant au poids des livres.

Pour les bricoleurs créatifs, réaliser une bibliothèque avec ce béton devient facile à mettre en œuvre et laisse libre cours à son imagination.

Pour donner de l'élégance et une petite touche précieuse à votre bibliothèque encastrée, vous pouvez lui offrir un encadrement en bois mouluré tel un chambranle ancien. Le résultat final sera homogène et la pièce gardera une certaine unité.

Une bibliothèque comme une cloison
Une bibliothèque comme une cloison
 Corbis

La plupart du temps, la bibliothèque adossée contre un mur est utilisée comme simple meuble de rangement. En la déplaçant au milieu d'une pièce, elle distribue et répartit l'espace du lieu.

La bibliothèque devient alors un bon compromis entre cloison séparative et rangement intégré. Dans une chambre d'enfants, elle délimite leur espace sans les séparer. On peut isoler une partie du salon pour créer une entrée. D'un point de vue décoratif, il est aussi possible de transformer une bibliothèque en une tête de lit fonctionnelle, qui sépare la chambre à coucher de la salle de bains, par exemple.

Naturellement, cette utilisation nécessite une grande stabilité de la bibliothèque, qu'elle soit étirée sur toute la hauteur ou basse. Il existe des systèmes d'accrochage au plafond et des structures autoporteuse pour que ce meuble soit parfaitement maintenu.

Pour une bonne intégration dans l'agencement de la pièce, il faut utiliser les mêmes matériaux et les mêmes teintes que le reste de l'espace. Le résultat ne sera que plus homogène.

 

Qu'elle soit massive ou aérée grâce à des grandes étagères laissant passer la lumière, la bibliothèque maintient le lien entre deux pièces délimitées et refuse la véritable division.

Cette composition ne se retrouve pas forcément que dans un salon ou une chambre.

D'ailleurs, dans de nombreuses cuisines contemporaines, on trouve des bibliothèques basses qui sont utilisées comme plan de travail et/ou bar sur lequel les gens peuvent s'appuyer et prendre leur repas. Les carreaux de plâtre ne sont plus usités pour fabriquer ce petit muret, qui sert également de rangement fonctionnel dans une cuisine ouverte.

Une bibliothèque horizontale
Une bibliothèque horizontale
 Emmanuel Barbe

Comme pour les verticales, les bibliothèques horizontales apportent une structure qui influence sur le volume d'une pièce. Certains plafonds assez hauts retrouvent une chaleur et un équilibre avec ce genre de meubles de rangement tout en longueur. C'est alors que de nouveaux points de fuite et perspectives voient le jour, et diminuent visuellement les hauteurs.

 

Dans ce genre de construction, les étagères ont une place importante comparées à l'agencement vertical qui les entoure.

Pour mettre de côté cette présence en hauteur, on peut peindre les structures montantes avec une teinte proche de celle des murs, et choisir une couleur énergique pour les étagères. Un contraste coloré dans votre réalisation qui accentuera le caractère horizontal de votre meuble.

Les compositions linéaires sont assez variées et proposent un large choix de présentations : encastrées entre deux murs, alignées de façon symétrique, en quinconce. Encore une fois, à vous de moduler votre bibliothèque à votre guise et selon votre besoin.  

 

Vous avez énormément de possibilités pour agencer vos étagères : vous pouvez les fixer sur des tasseaux, les placer de part et d'autre ou les dissimuler derrière un panneau de doublage, choisir des fixations "invisibles".

Pour les personnes qui souhaitent développer un système de fixations discrètes, il est conseillé de cacher un tasseau fixé au mur ou une équerre au cœur même de l'étagère. Cette dernière devant être creuse et assez épaisse. Attention tout de même à ne pas vous tromper en les accrochant car les fixations sont définitives.

 

Une bibliothèque industrielle
Une bibliothèque industrielle
 Vincent Leroux/Temps Machine

Chez la photographe Marie-Pierre Morel, l’architecte François Muracciole a conçu une bibliothèque sur mesure. Dessinée en deux parties, elle se compose d’une partie basse pour accueillir les grands livres d’art, et une partie haute pour les romans et les livres d’auteurs. Pour y accèder, un grand escalier métallique, inspiré de ceux de l’aéroport. Au centre, une petite niche sert à accrocher des photos, des tableaux comme dans un cabinet de curiosités. Pour l’éclairage, le style industriel est conservé avec de grandes suspensions métalliques chinées aux puces.

Une bibliothèque sous les toits
Une bibliothèque sous les toits
 Vincent Leroux/Temps Machine

Majestueuse et toute en démesure, cette bibliothèque se trouvent chez Lille et Edith, deux grands amateurs de littérature, qui ont ouvert des chambres d’hôtes en Hollande, dans une maison du XVIIIème siècle. Pour accueillir le maximum d’ouvrages, elles ont eu l’idée d’utiliser la hauteur sous plafond du salon mansardé. Un résultat renversant.

Une bibliothèque ultra graphique
Une bibliothèque ultra graphique
 Vincent Leroux/Temps Machine

Chez la comédienne Camille Chamoux, l’espace bibliothèque est très visuel et graphique. Point de départ, la cheminée afin d’imaginer une bibliothèque composée de plusieurs niches géométriques. Dessinée par Maema Architectes et l’architecte Benjamin Mahon de Monaghan, cette bibliothèque est d’autant plus graphique que certains fonds de la bibliothèque ont été peints en vert pastel. Les meubles à côté, tout en rondeurs et en courbes, soulignent d’autant plus les lignes géométriques de la bibliothèque.

Une bibliothèque entièrement faite de niches
Une bibliothèque entièrement faite de niches
 Vincent Leroux/Temps Machine

Pleins de livres, pleins de BD à ranger…Mathieu a lancé un sacré défi à l’agence H20 pour ordonner tous ses trésors. Ainsi, comme un immense gruyère, son appartement a été transformé en immense bibliothèque, avec des niches parsemées un peu partout. Le bloc central composé de casiers sert également à séparer le coin salon du coin salle à manger.

Une bibliothèque monumentale
Une bibliothèque monumentale
 Vincent Leroux/Temps Machine

Dans son studio photo, Karl Lagerfeld a vu les choses en grand et dans la démesure avec une bibliothèque immense, composée d’étagères invisibles qui alternent piles horizontales et piles verticales en un faux désordre très étudié. Un escalier en colimaçon permet d’accéder à la coursive et rend accessible les livres de la partie supérieure.

Une bibliothèque faite maison
Une bibliothèque faite maison
 Nicolas Mathéus

Dans un renfoncement, entre la cuisine et le salon, un coin bureau a été aménagé avec une bibliothèque customisée. Le mur est tapissé d'étagères en médium peint en noir, réalisées sur mesure et customisées à l'aide d'affiches.

Découvrez le reste de l'appartement à Paris

Une bibliothèque nichée dans le mur
Une bibliothèque nichée dans le mur
 Vincent Leroux/Temps Machine

Chez Christophe Caubel et sa femme Joséphine, la bibliothèque ressemble à un grand tableau abstrait. En réalité il s’agit d’une niche dans le mur, au-dessus du canapé, où le couple aime à empiler dans un joyeux désordre piles de livres et de DVD.
Tapis et vases en verre Home autour du monde, lampadaire Gras N°215.

Une bibliothèque graphique
Une bibliothèque graphique
 Corbis

La principale fonction d'une bibliothèque est avant tout de servir de rangement. Elle peut aussi s'imposer comme un élément décoratif, tout en gardant son utilité première. En tenant compte de l'agencement de la pièce, du volume et de ses dimensions, on peut alors composer une structure qui s'adapte à l'espace ou qui le modifie. Tout dépend du but recherché.

 

Par exemple, si vous souhaitez agrandir la hauteur sous plafond d'une chambre ou alors l'élargir, la bibliothèque joue un rôle de percepteur et créateur d'espace. Pour les personnes qui souhaitent souligner la hauteur d'une pièce, une étroite bibliothèque allant du sol au plafond accentuera la verticalité du lieu. En revanche, une structure horizontale équilibrera les volumes d'un salon par exemple,et apportera un côté plus intimiste à la pièce.

Que ce soit avec du bois ou du plâtre, en version verticale ou diagonale, avec des fixations apparentes ou avec des couleurs criardes, vous pouvez donner à votre bibliothèque le premier rôle dans votre décor. Le livre peut aussi servir d'objet déco.


Différentes structures conditionnent la nature d'une bibliothèque.

Il est possible de créer des rayonnages ouverts qui se mêlent à des placards de rangements fermés, pour former au final une vision artistique, comme une composition graphique.

Plusieurs modules imbriqués les uns dans les autres peuvent composer un meuble de rangement original.

Plus la structure est simple, plus la bibliothèque possède un caractère épuré. Si vous souhaitez renforcer un côté géométrique, n'hésitez pas à déposer de la couleur sur les étagères ou certains tiroirs. Tout dépend de votre envie : soit, vous souhaitez que votre bibliothèque s'intègre parfaitement à la pièce alors vous la peignez à l'identique que le restant des murs. Soit, l'usage de couleurs complémentaires la mettra en valeur et lui offrira une facette supplémentaire.

 

Une bibliothèque ovale
Une bibliothèque ovale
 Ingalill Snitt

Dans un loft sous les toits, à Stockholm, la propriétaire a souhaité une pièce entièrement dédiée aux livres. La pièce a été conçue comme une bulle, du sol au plafond, qui incite à la détente et à la concentration. Placée au centre, un fauteuil vintage et une lampe de l'architecte suédois Uno Noren.


Visitez les autres pièces de cet havre de paix à Marrakech.

Une bibliothèque basse
Une bibliothèque basse
 Corbis

Contre un mur, sous une fenêtre, au dos d'un canapé, ou alors au centre d'une pièce, la bibliothèque en version basse est un bon compromis entre fonctionnalité et esthétisme.
Ranger ses livres de poches est alors chose facile. Il suffit d'un petit meuble dans lequel l'espacement des étagères n'excède pas 18 cm de hauteur et 1 cm de profondeur pour y stocker par exemple votre collection de La Pléiade. Pour les beaux livres, comptez jusqu'à 40 cm de hauteur et 30 cm de profondeur.

 

Vous n'êtes donc pas obligés d'investir dans une grande et haute bibliothèque, un meuble de rangement ne dépassant pas 1 m peut prendre place sur une bonne longueur de la pièce et conserver l'homogénéité de l'espace.

Pour ceux qui souhaitent installer une bibliothèque basse contre un mur, celle-ci offrira plusieurs possibilités d'exploitation, dont une de desserte grâce au plateau supérieur. Vous pourrez y disposer toute sorte d'objets décoratifs.

Pour les propriétaires désireux de diviser une surface sans créer de séparation imposante, une bibliothèque basse maintiendra un volume cohérent, tout en redistribuant l'espace de façon harmonieuse. La lumière y circulera mieux. Au contraire, utiliser une bibliothèque haute écraserait et assombrirait les espaces.

 

La plupart du temps, on trouve volontiers des bibliothèques en version basse sous des fenêtres. On atteint et ouvre facilement les vantaux de la fenêtre avec un meuble peu profond (de 12 à 30 cm maximum), à condition de ne pas recouvrir le plateau d'objets trop encombrants.

Un agencement bas soulignant une grande baie vitrée allonge et accentue la longueur d'un salon ou d'un bureau par exemple.

Une bibliothèque insolite
Une bibliothèque insolite
 Corbis

Vous pouvez exprimer votre originalité comme bon vous semble quand il s'agit de rangement. En ne s'éloignant pas de son utilité première, une bibliothèque peut donc pivoter autour d'un axe, avoir des étagères coulissantes, être montée sur roulettes. La structure doit avant tout être solide, simple d'utilisation et avoir des fixations fiables.

 

Toutes les fantaisies sont autorisées en ce qui concerne la structure d'une bibliothèque.

On peut utiliser du béton, de l'acier, de l'aluminium, des briques de verre, du parquet ou encore du carrelage coloré, à condition de connaître leur utilisation et leur pose.

Même originale, la bibliothèque doit surprendre mais avant tout vous servir pour classer un maximum d'ouvrages.

Par exemple, une bibliothèque peut servir de porte grâce à un système qui pivote autour d'un axe. Dans des habitations de type ancienne usine ou loft, la mise en place de roulettes sur un chariot industriel peut donner un style original pour un rangement.

Pour les décors surréalistes, des tiges d'acier martelé peuvent faire leurs apparitions sur les étagères et ainsi solidifier la structure générale, en plus d'un côté esthétique insolite.

Côté originalité, l'installation d'une bibliothèque ne s'arrête pas uniquement dans un salon. Elle peut aussi s'implanter dans des pièces communes. Par exemple dans une salle de bains constituée d'un plan de toilette qui intègrera des rayonnages à son extrémité.

S'adaptant à l'architecture environnante, on peut trouver des bibliothèques qui épousent parfaitement la forme d'un plan de salle de bains jusqu'à n'en faire qu'un. Il en va de même pour des chambres qui se situent sous les toits et dans lesquelles le meuble de rangement s'agence de façon géométrique.
Deux modules de rangement de part et d'autres d'un fenêtre peuvent coulisser sur un rail et apporter fonctionnalité et créativité dans une même structure.

 

Une construction en maçonnerie

 

Tout en restant surprenante, une bibliothèque peut s'intégrer directement à l'architecture de la pièce. Faite en béton cellulaire, en parpaings ou en carreaux de plâtre, cette méthode est assez économique en raison des matériaux utilisés.

Dans ces compositions, le livre est l'acteur principale de la pièce. L'implantation des étagères est alors libre, même si ces dernières dépendent de la taille des carreaux ou du béton cellulaire.

 

Une bibliothèque verticale
Une bibliothèque verticale
 Corbis

La bibliothèque en dit beaucoup sur ses propriétaires et leurs goûts en matière de décoration. Chaque meuble est donc unique et il n'existe pas de modèle type. Qu'elle serve de cloison séparative, qu'elle soit construite de façon horizontale, graphique ou basse, elle peut changer le caractère d'une pièce et modifier les volumes.

 

Choisir une bibliothèque verticale influence sur notre perception de l'espace. En effet, si on veut par exemple mettre en valeur la hauteur d'un salon, on mettra l'accent sur un meuble de rangement longiligne. Pour ceux qui souhaitent « casser » l'horizontalité d'un grand mur, rien de tel qu'une bibliothèque verticale, qui rythmera la pièce.

La plupart du temps, elle se compose de montants droits et d'étagères perpendiculaires.

 

Une réalisation possible consiste à habiller les murs de plaques en plâtre ou en carreaux avec des structures s'appuyant sur le sol pour un rendu esthétique naturel. Le béton cellulaire trouve ici sa place dans la maçonnerie, pour créer un rendu artificiel. Ce genre de matériaux se customise facilement avec de la peinture mate, satinée, brillante, ou à effets de matières pour se fondre dans le reste du décor. Tout dépend du résultat attendu.

Par exemple, dans un appartement avec une mezzanine, on jouera avec la hauteur d'une bibliothèque verticale dont les montants auront été volontairement élargi.

Pour donner du rythme et du caractère à une composition, on peut alterner des modules verticaux larges et étroits.

Attention toutefois à ne pas trop charger une étagère, au risque de la voir fléchir. Cela dépend du matériau utilisé, de sa nature et de son épaisseur.

À voir sur le même thème : Rangement : les experts vous répondent

Anonyme le 27/09/2012 à 15:16
  • "pour palier à des" en Français, on dit "palier qqch"
Anonyme le 03/07/2012 à 17:23
  • Bonjour, Je trouve la bibliothèque basse très intéressante (photo 8/17). Est ce que vous pouvez me donner le nom de son designer. Je vous remercie !
mia53 le 22/02/2012 à 13:48
  • A adapter selon son interieur et ses gouts, ça donne des idées...
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter