La signification des couleurs

29

La signification des couleurs est primordial lorsque vous décorez votre appartement. Le choix des couleurs est essentiel car ce sont elles qui créent une atmosphère. Panorama des choses à savoir, même si les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

Le B.A-BA des couleurs
1/8

Le B.A-BA des couleurs



Les couleurs primaires sont le jaune, le rouge (ou magenta) et le bleu (ou cyan). Ce sont les trois couleurs symboliques de la terre, de l’eau et du végétal. Toutes les autres coloris dérivent de ces couleurs de base. A noter que si on les mélange toutes les 3, on obtient du noir. En déco, ces 3 couleurs sont rarement utilisées « pures » mais plutôt nuancées.

Les couleurs secondaires résultent du mélange de deux couleurs primaires, ce sont donc l’orange (rouge + jaune), le vert (bleu + jaune) et le violet (rouge + bleu).

Les couleurs sont dites complémentaires quand elles sont opposées sur le cercle chromatique*. Cela permet ainsi de créer des contrastes : la complémentaire du jaune est le violet, pour le bleu c’est le orange, et pour le vert c’est le rouge).
*Le cercle chromatique du peintre Eugène Chevreul (19e), qui fut à l'origine de la peinture impressionniste est considéré comme le document de référence pour les couleurs.

Les couleurs discordantes sont des couleurs dotées de caractéristiques communes, comme par exemple le rose vif et le rouge bordeaux qui sont toutes les deux dérivées du rouge. C’est comme dire que ce sont des couleurs en harmonie, elles sont proches les unes des autres.

Une même couleur peut aussi avoir différentes nuances ou différentes valeurs : par exemple le vert, le rouge, le bleu sont des couleurs, alors que les valeurs définissent le degré d’intensité de chaque couleur (clair, moyen, sombre, si on ajoute des pigments blancs ou des pigments noirs). Pour marier deux couleurs dans une même pièce, la couleur a donc autant d’importance que la valeur.

On parle aussi de couleurs chaudes et de couleurs froides. Celles dites chaudes se rapprochent de l’orange, elles réchauffent l’atmosphère et attirent l’attention ; elles sont composées du pourpre, carmin, orange, rouge, jaune et vert clair. Les tons froids, eux, se rapprochent du bleu et donnent une sensation apaisante ou de fraîcheur; c’est le vert, le vert clair, vert émeraude, bleu cyan, bleu outremer, bleu foncé et violet.
Enfin les couleurs neutres sont le crème, le blanc et le noir.

Par marieclairemaison.com
Des astuces pour choisir les couleurs
Des astuces pour choisir les couleurs
 Marie-Pierre Morel
Chaque couleur a un pouvoir particulier et n’agit pas de la même façon sur les personnes. Elles véhiculent des émotions et des sensations provenant de facteurs autant esthétiques que psychologiques. Les choix sont donc très personnels.

Si la couleur donne du caractère à la pièce, il faut aussi prendre en compte la luminosité, le mobilier, les éléments architecturaux (moulures, forme des fenêtres), le volume et le style de la pièce (petit, haut de plafond, austère, moderne), la vue de dehors (s’il donne sur beaucoup de végétation, inutile de peindre la pièce en vert) et surtout les couleurs des éléments de déco (canapé, rideaux) afin de ne pas faire total look.
Malheureusement, il y a une différence entre ce qu’on souhaite et ce qui conviendra vraiment à la pièce !

Souvent les pièces les plus fréquentées (salons) ainsi que les petites pièces (cuisines) sont claires, à moins de vouloir en faire des coins intimes. En effet les couleurs vives (rouge, vert, orange) et foncées accentuent l’aspect chaleureux et confortable.
Par contre il faut les éviter dans les chambres car elles ont tendance à énerver.
Quant au blanc, il agrandit l’espace mais peut aussi donner une impression de vide si la pièce est peu meublée. En tout cas il est à éviter dans la cuisine car il est salissant!

Enfin, les époques et le style que vous aimez (design, contemporain, néo classique), vous aideront dans le choix de vos couleurs. Dans les années 60 par exemple, les magazines de déco ne juraient que pour le vert et le orange. Aujourd’hui on tend vers des couleurs aériennes, plus subtiles, mais encore une fois, les goûts et les couleurs ne se discutent pas !



Le bleu
Le bleu
 Nicolas Tosi
Le bleu est la couleur préférée des occidentaux, que ce soit en France ou au Portugal, au Etats-Unis ou en Irlande, et ce, par les hommes comme par les femmes et quel que soit leur milieu social et professionnel.
C’est une couleur que l’on a l’habitude de voir, notamment dans la nature (le ciel et la mer). Et d’ailleurs, couleur de l'océan, le bleu évoque ainsi des idées de voyage, de découvertes, d’horizons lointains. Dans cette même perspective, on peut même dire qu’elle nous pousse à la connaissance, c’est à dire à la compréhension, aux questions fondamentales, à la profondeur des choses.

C’est un symbole de fraîcheur et de pureté. Et même de sagesse et de vérité. Elle inspire le calme intérieur, favorise l’imagination et le rêve. C’est aussi l’allégorie de la paix (cf. les drapeaux de l'ONU et de l'Europe qui sont bleus).

Le bleu est généralement une couleur associée aux garçons, par opposition au rose pour les filles. Ses autres attributions sont nombreuses : c’est l’habit des policiers, c’est le « col bleu » des ouvriers, « les Bleus » qui désignent l’équipe de France de football, la couleur d’EDF, la couleur des gens de droite et depuis peu c’est l'une des quatre couleurs adoptées par la communauté européenne pour les conteneurs et poubelles du tri sélectif (les conteneurs bleus sont destinés à recevoir les journaux pour le recyclage du papier).

Sa face obscure
Depuis les Capétiens, le bleu était une couleur royale (avoir le sang bleu) alors qu’aujourd’hui quand on parle de sang et de bleu, on pense plus à « avoir un bleu » qui est l’ecchymose dû à un coup. Il illustre aussi la colère ou la peur, voire la mélancolie (avoir le « blues »).

Le bleu en déco
En déco, c'est la couleur la plus difficile à utiliser. Dite "froide", elle est difficile à placer dans les pièces, surtout quand elles sont mal exposées à la lumière. Pourtant le bleu peut être doux et joyeux, surtout avec d’autres tons (ceux qui se marient le mieux sont le rose, le gris et le blanc cassé), dans des camaïeux (bleu ciel, bleu marine, turquoise, mauves, etc.) ou en jouant avec des effets de peinture (à l’éponge par exemple).

Si le bleu se décline souvent par touche, il n’hésite pas à s’imposer en total look dans la salle de bains puisqu'en plus d'être associé à l'eau, il confère une atmosphère calme et apaisante.
C’est une couleur que l’on trouve aussi beaucoup dans les maisons des régions côtières, comme en Bretagne. Les voyageurs ou ceux qui ont le « pied marin » ont aussi souvent du bleu chez eux.

Le rouge
Le rouge
 Patrice Hauser
Couleur de référence dans toutes les civilisations, le rouge joue sur l’ambiguité : il représente la vie mais aussi la mort, le courage mais aussi le danger, l’érotisme mais aussi le pêché, l’ardeur mais aussi l’interdiction, etc.

Commençons par le positif puisque le rouge est directement associé à l’action, l’énergie, la détermination.
C’est aussi la couleur qui évoque le mieux les émotions, surtout l’amour, voire même la passion, l’érotisme et la luxure. Dans cet esprit, il faut noter que le rouge est la couleur dominante des lieux de plaisir et de divertissement (cf. la décoration des théâtres, des opéras et des cabarets !).
Dans un registre plus soft, c’est aussi l’amour divin, le sacré (c’est la couleur que le prêtre associe à du blanc pour les grandes fêtes religieuses).
Il y a quelques siècles, elle symbolisait l’aristocratie, la souveraineté, mais aujourd’hui elle est d’avantage connotée « populaire » : le coquelicot est une fleur toute simple, le gentil poisson rouge, le Père Nöel, etc.
Enfin, la politique utilise beaucoup le rouge : l’Armée rouge, Le Petit Livre rouge, Octobre rouge, la rose rouge des socialistes, etc.

Sa face obscure
Le rouge incarne bien sûr le Diable et l’enfer. Mais aussi la tentation, la destruction, le sang (non plus celui de la vie mais de la mort) et la haine.
C’est aussi l'interdiction (cf. les feux rouges et autres panneaux de signalisation), le danger (les alarmes sont souvent rouges, les drapeaux en mer aussi) et la sanction (le carton rouge, la liste rouge, « être dans le rouge »).
Emblème par excellence de la lutte et de la révolution, c’est aussi la couleur de la luxure.

Le rouge en déco
Le rouge a toujours été synonyme de richesse et de luxe. Par exemple, une petite pièce peinte en rouge aura des allures de joyau. Décliné dans des tonalités foncées, l’atmosphère sera intimiste, et dans des tons plus rosés elle apparaîtra étonnamment paisible.

Dite couleur « chaude », elle réchauffe l’atmosphère pendant l’hiver, et l’été, elle a un côté frais et dynamique, surtout utilisée en petites touches ici et là, que ce soit en rideaux, frise, coussins, tapis, luminaires. Le vert et le bleu permettent de l’adoucir ou de le refroidir.

Le rouge joue sa dualité jusque dans la déco, puisqu’elle convient aussi bien aux ambiances sophistiquées, modernes et branchées qu'aux styles tous simples.
Il est souvent profond sur les murs des grandes pièces bien éclairées de la maison et fait ainsi ressortir tout son éclat dans une atmosphère toujours aussi chaleureuse. Dans des tons plus clairs (qui tendent vers le rose), le style sera plus apaisant. Juxtaposé avec du blanc, il gagne souvent en intensité.
Pas nécessaire de peindre toute une pièce pour en bénéficier des effets, c’est même déconseillé en total look car cela finirait par vous irriter.

Le jaune
Le jaune
 Mai-Linh
Quand on pense au jaune, on voit le soleil, l’or, la lumière, la chaleur. Ainsi cette couleur est associée à la joie, à la fête et de manière générale à la bonne humeur. Par extension, c’est donc la couleur du rayonnement, du bien-être, de l’idéalisme même. Vif et stimulant, il apporte toujours une note positive.
On l’associe aussi à l’amitié et la fraternité ; il témoigne du besoin de contact avec les autres.
Il représente également la connaissance, le savoir et la science.

De nombreux symboles
A New-York, c’est la couleur des taxis, en France de la Poste et de ses boîtes aux lettres, etc. Il est aussi l'une des quatre couleurs adoptées par la communauté européenne pour les conteneurs et poubelles du tri sélectif : ceux en jaunes reçoivent les emballages en plastique et en métal.
Enfin l'art (cf. les Tournesols de Van Gogh) et le sport (cf. le maillot jaune dans le Tour de France) l’utilisent également beaucoup.

En Occident, le jaune est symboliquement associé à la richesse, dans le bouddhisme c’est une couleur « sainte » et en Chine, elle est directement associée à l’empereur (et par conséquent au pouvoir et à la sagesse).

Sa face obscure
Chez nous, le jaune est moyennement apprécié, loin derrière le bleu, le vert, le rouge, le blanc et le noir ! En effet ces « ondes négatives » sont nombreuses : on le prête au traîtres, aux fous, à l’orgueil, à l’adultère (qui n’a jamais dit « jaune cocu ? »), à la méfiance (cf. « rire jaune ») et à la maladie (c’est souvent mauvais signe quand on a le « teint jaune » !)
L’explication viendrait du Moyen Age, où la couleur dorée était plus positive et plus brillante que le jaune qui semblait ainsi plus mate et plus triste.

Le jaune en déco
En déco, c’est LA couleur traditionnelle, celle qu’on retrouve le plus sur les murs (sans compter le blanc bien sûr), surtout dans la cuisine. On le choisit souvent pour la luminosité qu’il apporte et son côté vivifiant, que ce soit dans un grand espace déjà bien éclairé ou pour apporter un peu de clarté dans un coin plus sombre auquel il donnera de la profondeur.
Il convient autant pour les lieux classiques, à la manière des pièces du Sud, que pour les intérieurs plus sophistiqués et design (en fait cela dépend beaucoup des couleurs et du mobilier associé).

Le vert
Le vert
 Vincent Leroux / Temps Machine
Rien de bien nouveau si nous disons que le vert est la couleur de l’espoir ! C’est aussi celle que l’on attribue au hasard, au destin, à la chance (c’est pourquoi par exemple les tables de jeux sont verts).
Et dans un second temps, c’est bien sûr à la nature que l’on pense : vert représente le règne végétal, les feuilles, la verdure, le printemps. Ne dit-on pas « avoir la main verte » ou « se mettre au vert » ?
C’est la couleur de l'environnement (poubelles, partis politiques « des verts »), surtout à l’heure de l’écologie.
Plutôt tonifiante et rafraîchissante, le vert est aussi une couleur calmante, qui apporte une certaine harmonie (cf. les hôpitaux et pharmacies qui l’utilisent).
Emblème de l’éternité et des renaissances, c’est aussi celui de l’autorisation (« les feux verts » au sens propre comme au sens figuré).

Sa face obscure
En opposition avec tout cela, le vert est aussi associé à la folie et à ce qui est inquiétant (tout ce qui est extra-terrestre notamment). De plus, si c’est la couleur de la chance, c’est par conséquent - en cas d’échec - celle de l’infortune et de la malchance.
Couleur interdite au théâtre, le vert est enfin la couleur de la peau d’un cadavre… Sympa !

Le vert dans la déco
Le vert se décline dans de multiples tonalités, pour varier les effets. Quand ils sont plus clairs, les verts sont aussi apaisants que du blanc et c’est très joli dans une chambre car cela apporte fraîcheur et dynamisme le matin. Quant aux verts intenses, ils n’ont rien à envier au jaune ou au rouge.
On dit souvent qu’il est parfait dans un bureau car le vert est propice à la concentration !
C’est une couleur qui s’harmonise assez bien avec la plupart des autres (car c’est une couleur harmonieuse qui tempère), que ce soit avec du jaune pâle, du bleu, du rose ou – surtout – des couleurs « de terre » comme l’ocre, le crème, le taupe ou le marron.

Le noir et le blanc
Le noir et le blanc
 Jérôme Galland / Aleph
LE NOIR

Le noir est la couleur la plus négative, symbole de la tristesse, du désespoir, de la peur, de la solitude et de la mort évidemment. Le noir, c’est la nuit, le mystère, l’inconnu, c’est-à-dire tout ce qu’on ne voit pas ou qui est caché (cf. le « marché noir »). Il représente l'austérité, la rigueur, l’autorité et le pouvoir ; on peut vérifier ces idées auprès des policiers et juges souvent vêtus de noir.

Mais le noir c'est aussi l’élégance et la distinction par excellence. Pourtant sobre, c’est la couleur du luxe et de la richesse. Il est donc souvent associé aux vêtements de cérémonie ou aux produits coûteux et de grande qualité.
Il exprime aussi la force (ceinture noire au judo ou un « café noir »).
Enfin, la couleur noire est la plus économique (et la plus lisible aussi), voilà pourquoi elle est utilisée pour les journaux et les livres.

Le noir en déco
Très rare sur les murs, il est plus souvent utilisé pour le mobilier moderne et design. Il permet aussi de provoquer des contrastes et de mettre en valeur les couleurs qui prennent place à ses côtés.


---------------------


LE BLANC

Le blanc est-il une couleur ou pas ? Pour certains non, c’est une valeur. Pour d’autres c’est au contraire la réunion de toutes les couleurs.

En occident, le blanc est associé à la pureté, la simplicité et l’innocence. C’est sûrement dû au lait maternel qui rappelle la naissance. Le blanc est comme une nouveauté, on va vers son destin, on ne connaît pas encore tout de la vie (voilà pourquoi la virginité, la mariée, le premier communiant sont blancs).
C’est aussi une couleur très spirituelle, liée à la religion, aux anges, à la réflexion, au retour aux sources. Et c’est bien sûr la couleur de la Paix.

Sa face obscure
Et au contraire, le blanc peut aussi représenter le vide, l’angoisse, l’absence (étymologiquement le mot blanc vient du germanique blank qui signifie vide). C’est aussi symbole de la vieillesse (cheveux blancs), la mauvaise santé (hôpital) et tout simplement la mort.
En Asie et en Inde, le blanc est directement associé au deuil. L’idée étant que la mort est une sorte de renaissance puisqu’elle amènerait à une nouvelle vie. C’est une couleur que l’on retrouve donc beaucoup dans les rites funéraires

Le blanc en déco
En déco, on la retrouve très souvent, c'est la couleur basique, indémodable, élégante, et surtout neutre, ce qui permet de réhausser les autres couleurs.
Il apporte luminosité et sensation de grandeur.
D'autres couleurs
D'autres couleurs
 Christophe Dugied
Le rose
Mélange de rouge et de blanc, le rose est une couleur subtile. Symbole de la féminité, du romantisme et de la séduction, il illustre la douceur, la délicatesse dans des tons « rose bonbon » et le pep’s dans des tons plus soutenus comme le fushia. On le retrouve souvent dans les chambres pour son côté à la fois chaud et apaisant.

Le gris
Le gris n'est pas une couleur mais une valeur d'intensité lumineuse dont la perception par l'œil humain se situe entre le blanc et le noir.
Dans le symbolisme occidental, le gris est associé à la tristesse et la solitude (contrairement aux pays orientaux où il considéré comme sacré). C’est sûrement dû au fait que le gris est terne, couleur de la poussière.
En déco pourtant c’est une couleur calme et apaisante, plutôt chic et sophistiquée, que l’on retrouve souvent dans les intérieurs contemporains ou design.

Le violet
Dernière couleur de l’arc en ciel, le violet ne laisse pas indifférent : on aime ou on déteste. Symbole de la noblesse, à la cour de France, le violet symbolisait le deuil. Aujourd’hui c’est d’avantage la couleur de la spiritualité, de la douceur et du rêve. On le retrouve souvent dans les chambres à coucher car il détend et favorise le calme.

L'orange
Très mode dans les années 60, l'orange a connu un passage à vide tendant plutôt vers le kistch. Depuis une dizaine d’années, c’est le symbole de la communication et de la créativité. Il éveille les sens et met de bonne humeur. On le retrouve de plus en plus en total look sur les murs des cuisines ou des salle de bains (cf. sa couleur complémentaire est le bleu) ou par touche ici et là pour un style pop.

Les "couleurs de terre"
Les tons caramel, miel ou ocre se glissent partout. Elégants et naturels, ils sont indémodables et apporteront une ambiance douce et sereine. Ils peuvent aussi s’associer avec la plupart des couleurs, des plus vives aux plus nuancées.

À voir sur le même thème : Vidéo bien choisir sa couleur de peinture

prunegarcia le 30/12/2012 à 12:36
  • ... une maison bien rangée avec un '' e '' pardon pour la faute çà aussi çà fait partie de l'harmonie !!!
prunegarcia le 30/12/2012 à 12:35
  • toutes le couleurs peuvent être belles, ce qui compte c'est la sobriété et surtout une maison bien rangé ... le reste n'est qu'une question de goût et de tempérament.
Anonyme le 29/08/2012 à 18:22
  • Je pense qu'il y a méprise sur la signification du mot "discordantes", en effet des couleurs discordantes sont des couleurs qui ne sont pas du tout en harmonie.
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter