La salle de bain vue par… Tony Lemâle

1

Un décorateur nous livre ses conseils et ses secrets pour réussir l’aménagement de sa salle de bain. Pratique et fonctionnelle, la salle de bain est la pièce la plus intime d’un logement mais doit pourtant pouvoir être utilisée par tout le monde. Le décorateur Tony Lemâle nous explique comment réussir son aménagement à travers plusieurs projets menés par son agence. Paradoxe de la salle de bain : c’est la pièce la plus intime d’une habitation mais pas la plus personnelle. Si l’on doit s’y sentir à l’aise et confortable, elle s’adresse en théorie à tous les occupants d’un logement, voire même aux visiteurs ponctuels. À moins de vivre seul, la salle de bain est donc une pièce à la fois commune et privée, un temple intime qui s’adresse à tous les occupants d’un logement. Le décorateur Tony Lemâle nous dévoile comment réussir cette difficile alchimie en illustrant ses précieux conseils par plusieurs projets aux contextes différents réalisés par son agence.

La salle de bain idéale
1/5

La salle de bain idéale



Décorateur et architecte d’intérieur, Tony Lemâle a un parcours pour le moins atypique. D’abord vendeur, puis chargé de la communication événementielle chez Habitat, il fonde sa propre agence de décoration, il y a près de 10 ans. Auprès des particuliers comme des entreprises, son approche reste la même : proposer un cadre de vie ou de travail qui corresponde vraiment à ses clients. Adepte de la philosophie Feng Shui, il nous livre aujourd’hui sa vision de la salle de bain en illustrant son discours avec quelques projets réalisés par son agence.

www.agencetonylemale.fr

 

Tony Lemâle : « La salle de bain est une pièce particulièrement compliquée qui pose forcément beaucoup de questions. La toute première d’entre elles est de savoir combien de personnes vont l’utiliser. Car bien que ce soit l’endroit le plus intime de la maison, il arrive souvent que toute la famille s’y retrouve. Il faut donc commencer par identifier le profil et les besoins de chaque utilisateur. S’il s’agit d’une salle de bain utilisée par des enfants, il ne faut pas hésiter à en adapter le mobilier. On peut ainsi prévoir un lavabo qu’on remontera plus tard.

Il faut ensuite répondre à une myriade de questions subsidiaires. Est-ce qu’on veut une douche ou une baignoire ou les deux ? Est ce qu’on veut une seule ou deux vasques ? Que prévoit-on de ranger dans cette pièce ? Est-ce qu’on s’y maquille ? Quelle place prévoir pour les produits d’hygiène ? Autant de petites questions qui vont baliser les choix d’aménagements.

Il faut également faire très attention à la taille des propriétaires, notamment pour la hauteur des lavabos et des plans de travail mais aussi pour la baignoire. D’ailleurs, j’encourage toujours mes clients à s’allonger dans les baignoires directement dans le magasin, pour être sûrs que le modèle leur convienne !

Pour le rangement, il faut prévoir aussi bien les serviettes que les produits d’hygiène, mais parfois aussi la machine à laver, un espace pour étendre le linge, ainsi qu’un ou deux paniers pour le stocker quand il est sale. Personnellement, j’ai tendance à prévoir beaucoup de rangement et à coffrer tout ce qui peut l’être. Puisqu’il s’agit d’une pièce où il y a de la poussière et de la vapeur, il vaut mieux éviter les paniers et leur préférer des tiroirs pour vraiment mettre les choses à l’abri.

Il faut que tout soit ergonomique et simple d’accès pour faciliter le réveil. C’est pour cela que les couleurs et les revêtements de murs ou de sol sont également très importants. Par exemple je ne choisirai jamais de rouge car il ne faut pas que ce soit trop agressif, et si on choisit des galets au sol, il faut se souvenir qu’on va les sentir tous les matins pendant longtemps, même si on rajoute un tapis. C’est pour ça qu’il faut toujours trancher au plus sobre, particulièrement dans cette pièce.

Dernier point, la robinetterie compte aussi beaucoup car elle influence la gestion de l’eau. Choisir un bon pommeau de douche coûte parfois 100€ plus cher à l’achat mais s’amortit vite par sa moindre consommation d’eau. On oublie souvent ce genre de choses, mais l’impact écologique reste important, surtout dans cette pièce.

En plus de cela, il faut compter le carrelage, la plomberie, les radiateurs et les chauffe serviette. C’est vrai qu’une bonne salle de bain coûte cher, autour de 1500€/m2, mais il faut aussi comprendre qu’en terme de confort et de durabilité, c’est important d’y mettre le prix. Avec deux tuyaux de plus, on évite que celui qui prend sa douche ait de l’eau froide si un autre fait couler un bain en même temps. »

Par Pierre Lesieur
Un plan repensé
Un plan repensé
 

Tony Lemâle : « Nous sommes ici dans un appartement d’un immeuble des années 60 dont que nous avons intégralement repensé. Cette salle de bain très sobre, presque aseptisée, correspond exactement à ce que les propriétaires désiraient. Son style est parfaitement cohérent avec le reste de l’appartement. Le miroir est le seul élément un peu personnel de cette pièce dont la décoration est réduite au minimum. Nous avons choisi une très grande vasque pour un plus grand confort. Si les rangements sont nombreux, ils sont toutefois tous masquants pour combiner discrétion et fonctionnalité »

Un Duplex parisien
Un Duplex parisien
 

Tony Lemâle : « Cette salle de bain se trouve sous les toits, au premier niveau d’un petit duplex de la capitale. Nous sommes parvenus à y installer une petite cabine de douche dans un coin sans y mettre de porte. La sakke de bain  est ainsi ouverte sur la chambre à coucher dont nous avons fait courir le même parquet sur tout le niveau après l’avoir traité anti-humidité. La petite porte de droite qui donne sur un wc est un grand miroir qui permet d’agrandir l’espace, tout comme celui au dessus de la vasque et qui monte jusqu’au plafond. »

Une suite de luxe
Une suite de luxe
 

Tony Lemâle : « Cette salle de bain est une petite folie, une sorte de rêve rose car la cliente, une femme seule, souhaitait une salle de bain de star. Elle en avait les moyens et nous avons donc pu jouer le jeu à fond. Baignoire avec luminothérapie, cabine de douche Starck, C’est un univers très décalé, en parfaite correspondance avec la chambre attenante. Tous les éléments ont été travaillés dans les moindres détails pour créer une continuité, comme dans une suite d’hôtel cinq étoiles. Peintures, mobiliers, papiers peints graphiques, luminaires et éléments technologiques spécialement choisis font vivre cet espace d’exception. »

Une salle de bain d’enfants
Une salle de bain d’enfants
 

Tony Lemâle : « Une salle de bain pour enfant doit être un espace pédagogique où ils apprennent à se laver, à s’entretenir. Dans celle-ci, nous avons cherché à simplifier les choses  pour s’adapter à leurs besoins. Nous avons travaillé les hauteurs avec des meubles un peu plus bas que la normale. La baignoire, la vasque et les rangements sont donc facilement accessibles. On pourrait être dans une salle de bain d’adultes mais nous avons choisi des tons électriques un peu rigolos et nous avons disposé quelques éléments graphiques plutôt ludiques pour composer une ambiance qui leur plaise. »

kodid le 10/01/2013 à 23:12
  • exacerber le super mauvais goût de ses clients, c'est moche pour un décorateur...non? (91% de vos lecteurs pensent comme moi on dirait)
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter