La maison hors norme de Patrizia Moroso

4

Quand deux Patricia célèbres unissent leur force et leur art pour réaliser et aménager une maison, cela donne lieu à une exceptionnelle et inédite construction toute en bois et en métal rouge. Marie Claire Maison vous emmène pour une visite guidée dépaysante à souhait.

Le château de la reine Patrizia Morozo
1/10

Le château de la reine Patrizia Morozo


Connaissez-vous la belle histoire et le destin hors norme de Patrizia Moroso ? Cette italienne, pétillante et exaltée, a repris l’entreprise familiale et l'a transformée en maison d’édition incontournable dans le monde entier. Les plus grands designers ont été édités chez elle, de Ron Arad à Tord Boontje en passant par Tokujin Yoshioka.

Forte de sa grande réussite, la chef d’affaire a opéré un retour aux sources en choisissant un terrain dans sa ville natale, Udine, pour y construire sa maison de famille. Elle a confié le chantier à une autre Patricia célèbre, Patricia Urquiola. L’objectif : dessiner les plans d’une maison de 1000 mètres carrés sur deux étages. Des proportions extraordinaires qui mêlent le bois sombre au métal rouge et qui s’imbriquent totalement dans la nature environnante. « La structure de la maison s’est imposée à chacune de nous » explique Patrizia Moroso. Cette vaste surface lui permet en effet de réserver des espaces à sa vie de famille et d’autres à des réunions de travail ; généralement c’est dans la pièce de réception du rez-de-chaussée (voir photo) que l’entrepreneuse parle affaires. La décoration de cette pièce, évolue en permanence, Patrizia l’utilisant pour expérimenter et tester également les prototypes des nouvelles pièces de mobilier. Ici c’est le canapé Lowland de son amie Patricia Urquiola et les toiles de son mari Abdu Salam qui occupent l’espace. A leurs côtés, des tapis Carpet Reloaded de Golran pour Moroso.

Sa maison se transforme aussi en showroom à certaines occasions. Une maison-palais que Patrizia rêvait de construire et d’habiter depuis longtemps et qui ne pouvait que trouver sa place dans la ville de son enfance : la boucle est bouclée.
Par marieclairemaison.com
D’immenses baies vitrées avec vue sur la nature
D’immenses baies vitrées avec vue sur la nature
 Marc Eden Schooley
Comme ouverte à l’extérieur, la maison semble se fondre dans la verdure avoisinante. Une impression obtenue grâce aux larges baies vitrées, omniprésentes. Dans cette pièce, Patrizia a eu l’idée insolite de multiplier les tables basses Fergana, Shanghai Tip et les poufs, Kub ou Sushi.
L’alliance du bois et du métal dans la construction
L’alliance du bois et du métal dans la construction
 Marc Eden Schooley
Jeu d’ombres, de lumière et de couleurs avec les larges baies vitrées équipées d’un traitement de protection contre la chaleur, le bois sombre de la façade et le métal rouge utilisé pour la structure de l’habitation. Les arbres, jouant avec le soleil, viennent se refléter sur la bâtisse, accentuant l’effet intemporel et solennel du lieu.
Une cuisine immaculée toute en longueur
Une cuisine immaculée toute en longueur
 Marc Eden Schooley
Signée Boffi, la cuisine de l’étage est un hymne au minimalisme. Toute en longueur, elle est prolongée par une ravissante terrasse où l’on aperçoit une Moon chair et une chaise et une table Supernatural de Moroso.
Un salon africain
Un salon africain
 Marc Eden Schooley
Dans cette maison hors norme, pas étonnant de découvrir au fil des pièces un salon africain qui mixe les styles et les pièces signées Urquiola comme la banquette recouverte de coussins. Sur la gauche, on aperçoit la lampe Rontonton de Edward van Vliet. Une immense photo encadrée et posée sur le sol leur fait face.
Une entrée en métal
Une entrée en métal
 Marc Eden Schooley
Un solennel couloir en métal mène jusqu’à l’entrée, comme le ferait un tapis rouge de soirée. Il est équipé de rampes pour faciliter le passage incessant des meubles de l’entreprise.
Un spa au rez-de-chaussée
Un spa au rez-de-chaussée
 Marc Eden Schooley
Patrizia a pensé à tout : ses invités peuvent se détendre dans le spa et le hammam en mosaïques roses et noirs qui se trouvent juste à côté de la piscine.
Une chambre melting pot
Une chambre melting pot
 Marc Eden Schooley

Dans la chambre du couple Patrizia et Abdu, un mélange de styles qui détonnent mais qui fonctionnent : esprit 50 avec le fauteuil Klara de Patricia Urquiola, associé à un tissu ouzbeck pour le dessus-de-lit et un tapis Carpet Reloaded de Golran pour Moroso. Posée sur le mur, la photo de l’un des fidèles collaborateurs de Patrizia, Alessandro Paderni.

Un hammam 100% rose
Un hammam 100% rose
 Marc Eden Schooley
Grâce à un filtre rose, les parois de verre du hammam se parent d’une lumière euphorisante. En écho, une chaise longue Tropicalia de Patrizia Moroso invite à la détente.
Une salle de bains comme une composition
Une salle de bains comme une composition
 Marc Eden Schooley
Un salle de bains qui se présente comme une pièce à vivre et qui mêle les ambiances avec une mosaïque de verre Mutina et grès cérame Royal Mosa. A côté, une baignoire Kaos 2 de Kos, une autre version de la chaise Klara. Le repose-pieds improvisé est un siège céramique The Fool on The Hill de Luca Nichetto et Massimo Gardone.
aurelia-m le 25/04/2013 à 17:45
  • La maison de mon idole!! Je juste un peu déçue par la cuisine
Anonyme le 24/10/2012 à 14:47
  • La maison aurait pu être sympa. Le tableau (visage féminin) est très laid et nul artistiquement. Cà n'était pas la peine d'être 2 pour un résultat comme celui là.
Anonyme le 17/10/2012 à 17:35
  • comment trouver la photo du salon posée sur le sol
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter