Entretenir son jardin en automne

2

En automne le jardin nécessite quelques travaux et soins avant l’hiver. Plantations, rangement, nettoyage, protection contre le gel, le travail ne manque pas au jardin.

En automne, on nettoie et on range le jardin.
1/6

En automne, on nettoie et on range le jardin.



Pendant l’automne, la nature s’apprête à se mettre au repos. Mais avant l’hiver et le froid, il est bon d’effectuer quelques travaux de nettoyage et de rangement afin que le jardin conserve un aspect agréable pendant cette période. Ramassez les feuilles mortes tombées sur la pelouse qui feront pourrir l’herbe. Pensez à brûler les mauvaises herbes une fois séchées afin qu’elles ne se ressèment pas automatiquement au gré du vent. Brossez la mousse sur les troncs des arbres. Scarifiez le gazon. Avant de les ranger, nettoyez, désinfectez les outils à main avec de l’alcool pour éviter la transmission de maladies aux plantes saines, puis graissez les parties métalliques. Au besoin, si les manches des outils présentent des signes de faiblesse, remplacez-les. Profitez-en pour réviser la tondeuse, nettoyer la lame, l’aiguiser, la graisser. Rangez ensuite la tondeuse bien au sec. Rentrez le tuyau d’arrosage à l’abri du gel. Pensez à placer des étiquettes ou petits repères au pied des plantes qui disparaissent en hiver. On a beau se dire que l’on se rappellera l’emplacement de chacune, la mémoire hiberne elle aussi…

Par marieclairemaison.com
En automne, on coupe.
En automne, on coupe.
 

Coupez toutes les tiges fanées des marguerites, des aster et autres fleurs de début d’automne. Redessinez les bordures des massifs avec le tranchant de la bêche. Quant à la pelouse, une fois que toutes les feuilles des arbres sont tombées, effectuez la dernière tonte de l’année. Remontez la hauteur de lame de la tondeuse afin que le gazon ne soit pas trop court, ainsi le sol sera mieux protégé des gelées. C’est le moment également de redonner une silhouette harmonieuse à vos arbustes en les taillant légèrement.

En automne, on prépare le jardin pour le printemps.
En automne, on prépare le jardin pour le printemps.
 

Plantez les arbustes dits de « terre de bruyère » tels que les rhododendrons ainsi que les conifères. C’est le moment de planter des arbres fruitiers. Bêchez les plates-bandes dans lesquelles vous envisagez de planter des fleurs au printemps. L’automne, c’est aussi la bonne période pour déplacer vos rosiers. Plantez les bulbes de printemps tels que muscari, jacinthes, jonquilles, tulipes, crocus, et perce-neige. Ce seront les premières à apparaître et à nous signaler le réveil de la nature. Fleurissez le jardin avec des bruyères, des hellébores, du jasmin d’hiver et profitez du parfum enivrant des dernières fleurs de choisya ou oranger du Mexique. Divisez les plantes vivaces et replantez-les aussitôt. Sur le balcon ou le bord de la fenêtre, égayez vos jardinières par un assortiment de pensées dont les couleurs sont subtiles. Enfin, si vous envisagez de refaire la pelouse au printemps, retournez la terre dès maintenant.

En automne, on prévoit l’arrivée des gelées.
En automne, on prévoit l’arrivée des gelées.
 

Mettez à l’abri dans la véranda ou la serre, les plantes méditerranéennes comme les lauriers rose, surtout si vous habitez au nord de la Loire. Déterrez avec une fourche bêche les bulbes des dahlias et des glaïeuls avant les premières gelées. Laissez-les sécher quelques jours à l’extérieur puis rentrez-les à l’abri de la lumière dans un endroit sec. Rentrez également les géraniums pour vous épargner des dépenses l’année prochaine. Vous les replanterez à moins qu’ils ne continuent à fleurir tout l’hiver dans des balconnières placées dans une véranda non chauffée. Broyez les feuilles mortes des arbres non fruitiers puis étendez-les au pied des rosiers et arbustes pour les protéger du gel. Dès que les gelées ou la neige pointent le bout de leur nez pensez à protéger vos camélias par un voile de forçage.

En automne on pense à la terre.
En automne on pense à la terre.
 

Ne négligez pas le compost pendant cette période. Alimentez-le, en plus des habituelles épluchures de légumes avec une partie des feuilles mortes si elles sont saines et issues d’arbres non fruitiers - les arbres fruitiers étant souvent porteurs de maladies -. Ajoutez également les cendres de la cheminée à bois. Fertilisez le gazon avec un engrais à base de phosphore et de potassium.

En automne, on pense aux insectes et oiseaux.
En automne, on pense aux insectes et oiseaux.
 

Laissez dans un coin du jardin des branchages, de la paille, un petit tas de bois et de feuilles. Les insectes butineurs viendront s’y installer et le hérisson hiberner. En automne les arbustes comme le cognassier du Japon, le cotoneaster, les berbéris sont porteurs de baies qui font la joie des oiseaux et notamment des merles. Ne les supprimez pas. Ce n’est qu’au moment de l’apparition du froid qu’il faut penser à nourrir les oiseaux. Les merles raffolent des pommes coupées en deux. Quant aux mésanges, rouge-gorge, donnez-leur des graines « pour oiseaux du ciel » dans des mangeoires abritées de la pluie (sans cela, les graines pourriraient) ou des boules de graisse mélangées à des graines. Sinon, un morceau de margarine dans un petit filet accroché aux branches fera leur régal. N’oubliez pas de placer également de petits abreuvoirs car les oiseaux manquent souvent d’eau pendant l’hiver et renouvelez cette eau en cas de gel. Le tout hors de portée des chats, bien sûr.

Anonyme le 10/10/2013 à 10:12
  • il n'y a pas que Paris! ! !
wouf113 le 20/11/2012 à 16:43
  • tres intéressant
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter