Loisirs créatifs - Marie Claire Idées
Idées décorations - 100 Idées déco
Boutique Marie Claire Maison
Maison de campagne, maison de vacances
Mes Favoris
Envoyer
Commentez

En Californie, une maison insolite entre nature et farniente

Pour se ressourcer loin de l’excitation de New York, le célèbre producteur de cinéma Clifford Williams a trouvé refuge dans une maison insolite à Los Angeles. Achetée il y a deux ans, il passe désormais la majorité de ses week-ends et de ses vacances dans cette maison proche de la plage.

Une demeure singulière bercée par le soleil californien
1 / 6
À vous de voter :


Une demeure singulière bercée par le soleil californien

Pour oublier le stress et l’agitation de New York, le producteur de cinéma Clifford Williams vient se reposer dans sa maison de vacances de Los Angeles. Située entre l’océan Pacifique et les grands cyprès de Monterey, elle est l’endroit idéal pour se ressourcer au milieu de la nature. Très atypique, cette maison soutenue en partie par des pilotis a été construite dans les années 70 mais tire son charme et son côté insolite des agrandissements répétés qu’elle a subi.

 

À l’arrière, elle est recouverte de bardeaux sciés (shingles) soulignés par des claustras de bois qui bordent la terrasse et l’escalier et respire le naturel grâce à son immense jardin où Clifford a consacré une grande partie de ses week-ends et de ses vacances. En effet, le producteur, très soucieux de l’environnement et souvent absent, a préféré sélectionner des espèces vivaces qui nécessitent très peu d’eau comme des camellias. Les fleurs et plantes qu’il a choisi de planter apportent une touche colorée à sa résidence, soulignent le bois de la maison et le sol en pierre du jardin.

 

À l’intérieur, Clifford a opté pour un esprit "peace, love et jardinage" où le plancher en bois rénové se mêle à des murs et plafonds repeins en blanc. De la salle à manger aux baies vitrées de la véranda, toutes les pièces de la maison permettent de profiter du paysage.

Une salle à manger immergée dans la nature
Une salle à manger immergée dans la nature
Martin de Chabaneix

Construite dans les années 70 en contrebas d’un terrain en pente, cette bâtisse biscornue de deux étages est soutenue par des pilotis en forme de dés. C’est pourquoi, certaines pièces comme la salle à manger paraissent suspendues au-dessus des grands cyprès de Monterey ou du jardin qui l’entoure.

 

Très épurée et quelque peu rustique, la décoration de la salle à manger offre une ambiance zen à la maison. Les murs blancs et le plancher à l’aspect vieilli s’accordent parfaitement avec l’esprit naturel et serein du jardin tandis que la lumière met en valeur le mobilier.

 

Grâce à ses roulettes et aux larges fenêtres, la table Ikea peut facilement être déplacée à l’extérieur pour un repas improvisé dans le jardin. La famille ou les amis pourront alors profiter des beaux jours et de la chaleur californienne sur des chaises « Hitchcock » de 1800 que Clifford a déniché dans le pays du célèbre espion Nathan Hale : le Connecticut.

À vous de voter :
Un petit salon ouvert sur le jardin
Un petit salon ouvert sur le jardin
Martin de Chabaneix

Pour respirer l’air frais ou prendre les premiers rayons de soleil du matin, l’un des murs du petit salon s’ouvre entièrement sur le jardin grâce à de larges baies vitrées. Les poutres qui le structurent permettent également à Clifford, grand collectionneur de bois flottés, d’y installer ceux qu’il a trouvés lors de ses promenades sur la plage.

 

Côté déco, le producteur a opté pour un mixte entre des tons simples et colorés : les murs blancs apportent de la luminosité à la pièce en plus des fenêtres tandis que le fauteuil suédois noir avec des motifs blancs datant de 1840 et le petit tabouret rouge et noir de la région des Adirondaks créent un véritable contraste dans la pièce.

 

La touche de naturel revient sans aucun doute à la table en bois fabriquée à partir d’une souche de "redwood que Clifford a trouvé dans le jardin sous des ronces de mûriers. Large et brut, son charme ressort encore plus avec quelques bougies posées dessus.

À vous de voter :
Une chambre paisible
Une chambre paisible
Martin de Chabaneix

Dépourvue de fioriture, la chambre est la pièce la plus calme de cette maison de vacances surprenante. Clifford étant la plupart de son temps dans le jardin, même quand il fait nuit, il s’est volontairement installé dans cette pièce uniquement accessible par un escalier extérieur. Atypique, il ajoute une touche de charme à la maison et rappelle les escaliers des buildings new-yorkais.

 

Allongé sur son lit qui repose simplement sur un socle en bois, le producteur n’a qu’à se laisser bercer par le bruit des vagues qui viennent se jeter sur les côtes et se relaxer grâce aux quatre gros coussins moelleux et à une douce couette blanche.

 

Côté rangement, Clifford a opté pour la simplicité. Le long du mur, il a aménagé une penderie ouverte ainsi qu’une commode en bois vieillie avec 4 tiroirs et un placard qui sert également comme meuble de salle de bains. Quant aux murs blancs et au plancher rénové, ils apportent une atmosphère particulièrement sereine et estivale à la pièce.

À vous de voter :
Un bureau avec vue sur la mer
Un bureau avec vue sur la mer
Martin de Chabaneix

Dans la chambre, Clifford a disposé à l’opposé du lit une table de couture en bois chinée qu’il utilise comme bureau. Installé juste en face d’une large et grande fenêtre qui reflète la lumière sur le plancher, il peut travailler toute la journée à la lumière du jour et profiter chaque soir de superbes couchers de soleil.

 

Confortablement assis dans un fauteuil industriel noir des années 1900, il lui suffit alors de jeter un coup d’œil par la fenêtre pour se sentir en vacances et contempler une magnifique vue où se mêle plage, mer et nature.

 

Lorsque les soirées se font un peu plus fraîches, le producteur peut mettre quelques bûches de bois dans le poêle et illuminer la pièce de flammes et de braises chatoyantes.

À vous de voter :
Un couloir revigorant
Un couloir revigorant
Martin de Chabaneix

Près de la porte de la salle à manger ouverte sur le jardin et l’escalier extérieur qui mène à la chambre, la structure en bois du mur repeint en blanc est idéalement conçue. Les étagères directement incrustées dans le mur permettent de ranger des objets ou des accessoires de décoration tout en gagnant de la place.

 

Elles accueillent une collection de verres "Forest green" du fabricant verrier industriel Anchor Hocking où se côtoient verres à vin, tasses à café ou verres à limonade. Du jaune des champs de blé au vert des cyprès, les couleurs des verres rappellent l’esprit nature et "jardinage" que cultive Clifford.

 

Pour se reposer et profiter du décor, une chaise design noire Windsor en bois de 1780 qui vient de Nouvelle-Angleterre a été disposée devant. Elle contraste parfaitement avec le sol repeint en blanc et joue avec la couleur des verres.

À vous de voter :
Commentaire (1)
Par Anonyme le 23/06/2010 à 13:41
  • nous aimerions y passer aussi des vacances par sa simplicité, superbe
Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
Poster
Newsletters
image newsletter
La news hebdo
image newsletter news
La pause du mercredi
image newsletter pause
Coup coeur déco du jour
image newsletter déco
La News blogs - forums
image newsletter forums
100 idées déco
image newsletter idées
Jeux concours
Sondage
Pour les murs de votre salon, seriez-vous prêt(e) à oser les couleurs vives ?