Comment choisir son cabanon de jardin

2

Selon son usage, le matériau qui constitue une cabane de jardin est différent. Voici donc quelques conseils pour vous aider à choisir le matériau le mieux adapté à vos besoins.

+

Ce qu’il faut savoir avant d'installer une cabane de jardin

Ce qu’il faut savoir avant d'installer une cabane de jardin

Du point de vue législatif, si la surface de votre cabane ne dépasse pas 20 m2, vous n’avez pas à déposer de demande de permis de construire mais une simple déclaration préalable de travaux. Si vous optez pour un tout petit cabanon de moins de 2 m2 pour entreposer les outils de jardin, aucune demande n’est nécessaire. Cependant, renseignez-vous auprès de la mairie afin de connaître les lois d’urbanisme en vigueur dans votre commune. Quant à la mise en œuvre, vous avez le choix entre construire vous-même votre cabane de jardin ou l’acheter en kit. La première solution présente l’avantage de correspondre aux plans que vous avez élaborés, d’utiliser des matériaux et tuiles de la région, mais elle s’adresse à de bons bricoleurs. Sans oublier de prévoir en amont les arrivées d’électricité et d’eau si nécessaire. L’achat de cabane ou cabanon en kit offre le mérite de prendre forme beaucoup plus rapidement mais dont les solutions d’aménagement sont plus standard.

+

Le bon emplacement

Le bon emplacement

Nous vous recommandons d’apporter la plus grande attention à l’orientation du cabanon. Anticipez la pousse des arbres ou des arbustes si vous venez de faire des plantations. Pour autant, le cabanon ne doit pas créer un effet « verrue » dans le jardin, il fait partie du paysage. Il est bon de prévoir également la végétation environnante, fleurs, ou allées d’accès.  A l’abri du vent, il doit être bien arrimé au sol, on ne sait jamais en cas de tempête ! Si vous y accolez un barbecue, méfiez-vous des retours de fumée dans le cabanon ou vers la maison des voisins. Pensez également à l’écoulement des eaux de pluie, et ne placez pas votre cabanon dans un creux du jardin qui ferait cuvette. Au besoin, un sol sur pilotis ou sur dalle de béton vous protégera d’une humidité persistante. Evitez de placer votre cabane en plein nord, mais préférez le sud.

+

La cabane de jardin en bois

La cabane de jardin en bois

Le bois a pour gros avantage de bien s’intégrer dans le jardin. Il garde le côté désuet des cabanes de potagers. Choisissez de préférence un bois autoclave de classe III, ou IV si la cabane est en contact direct avec le sol, qui devrait le protéger de l’humidité. Un bois autoclave ou traité à cœur est reconnaissable à ses marques vert de gris.  Cependant, si votre cabane est situé dans un endroit ou une région humide, il est conseillé de vérifier régulièrement les traces d’humidité éventuelles. Parfois, les cabanes de jardin sont proposées en pin non traité, ce qui vous contraint à lui appliquer un traitement fongicide et à le repeindre ou le vernir tous les ans.

 

L’assemblage des panneaux est simple, il est préférable de choisir un agencement par emboîtement des lames et non par vis et clous. Vous aurez le choix entre des cabanons avec toit en bois ou en shingle, revêtement en rouleau imitant les tuiles et dont la durée de vie est d’environ 25 ans. D’autres cabanons existent en cèdre avec une armature en acier. Le bois de cèdre est plus chic que le pin, imputrescible mais il doit être certifié PEFC pour la protection de l’environnement. Avec le bois vous aurez plus de facilités à créer des ouvertures, jouer avec la couleur de la peinture, rajouter des bordures en bois découpé… De plus, l’intérieur d’un cabanon en bois offre une meilleure sensation de bien-être, non seulement grâce à son parfum, mais aussi parce que ce matériau est noble et vivant. 

+

La cabane de jardin en acier

La cabane de jardin en acier

Très bon marché, la cabane de jardin en acier galvanisé est plutôt réservée à un usage technique, pour les outils de jardin ou la tondeuse. Elle doit être traitée anti corrosion et nécessite d’être vérifiée régulièrement. Sans traitement anti corrosion, la rouille fera rapidement son apparition  et vous devrez nettoyer à la brosse métallique les endroits corrodés, appliquer un traitement anti rouille et le recouvrir de plusieurs couches de peinture pour métal. Ce type de cabane est généralement privé de fenêtres,  et la porte coulissante. Le métal présente l’inconvénient de devenir brûlant au soleil rendant son toucher dangereux, notamment pour les jeunes enfants. En outre, l’atmosphère intérieure peut y être étouffante.

+

La cabane de jardin en PVC

La cabane de jardin en PVC

En polypropylène parfois traité anti UV, cette cabane a pour lui l’absence d’entretien, un coup d’éponge et d’eau savonneuse et le tour est joué. D’autre part son faible poids est un atout pour le transport. Son apparence est étudiée pour imiter le bois, les panneaux de portes, le bord des tuiles et il est équipé de fenêtres. En revanche, s’il possède les avantages du PVC il en a aussi…les inconvénients. Notamment au niveau de l’esthétique et de l’écologie. Vous ne pouvez l’attribuer comme couchage d’appoint ou pour les jeux des enfants. 

+

La cabane de jardin à construire soi-même

La cabane de jardin à construire soi-même

Cette cabane de jardin est la plus créative et la plus personnelle. D’abord elle correspond à vos besoins aux dimensions des objets ou du mobilier que vous souhaitez. Ensuite, parce qu’elle vous laisse plus de latitude dans le choix des matériaux de construction. À partir de matériaux de récupération traités autoclaves de préférence, planches, portes  ou fenêtres anciennes, elle aura un charme indéniable. Vérifiez que le bois ne comporte pas de coulures de résine. Pensez à prévoir l’ouverture de la porte vers l’extérieur de la cabane, par gain de place. Evitez tout verrouillage par l’intérieur à cause des enfants qui vont adorer s’y enfermer ! Pour le charme, une porte fermière, autrement dit à deux ouvrants haut et bas donne tout de suite un air de campagne. Prévoyez un plancher ou une dalle en béton légèrement surélevée par rapport au jardin afin d’éviter toute humidité.  Pour la toiture, le nec plus ultra est de réaliser une vraie charpente avec des tuiles de la région ou des ardoises.  

Voir le diaporama
Par Claire Martin
À voir sur le même thème : Une cabane dans 35m2
Anonymele 08/09/2014 à 17:14
  • http://www.google.com
Anonymele 05/11/2012 à 13:32
  • adriel pascual
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter