L'ancienne usine textile transformée en loft du designer catalan Antoni Arola

5

C'est dans une ancienne usine textile que le designer catalan Antoni Arola s'est installé avec sa famille, imaginant, autour d'un patio, un espace un peu comme une serre, inondé de lumière et de soleil.

Une entrée à double fonction
1/5

Une entrée à double fonction



C’est à Poble Nou, vieux quarter industriel de Barcelone en rénovation depuis les J.O. que le designer espagnol Antoni Arola a déniché cette ancienne usine textile. Il a fallu huit mois pour restructurer cet immense plateau de 300 m2, auquel on accéde par un monte charge. Dès qu’on arrive à l’étage, on débouche sur l’entrée qui est aussi l’aire de jeux des enfants, agencement coloré et mobile, où se mélangent des meubles dénichés à droite à gauche, une balançoire-nacelle, des créations de l'arstiste...


Par marieclairemaison.com
Cuisine d’artistes
Cuisine d’artistes
 / Box Management Mai-Linh

Un loft ? Oui mais joliment bohème, dans lequel le mobilier et décoration semblent en mouvement perpétuel, sans cesse réinventés. Dans le coin cuisine, au bout du salon, une fresque improvisée, un soir, à la craie par deux amis peintres s’épanouit sous la mezzanine. Un coup de vernis fixateur a fait le reste. Pas de placard, ni de coffrage : l’évier est enchâssé dans un long plan d’iroko, bois à toute épreuve et la tuyauterie est laissée apparente.

Un bureau ouvert sur l'extérieur
Un bureau ouvert sur l'extérieur
 / Box Management Mai-Linh

Ici la courbe n’est pas de mise, car la rigueur industrielle d’origine a été utilisée et magnifiée. Comme le bureau éclairé par trois suspensions déjà mythiques d’Antoni Arola. A gauche, la "Nimba" - du latin nimbus, auréole - un anneau de lumière cerclé de métal, qui se trouve à la Bibliothèque nationale de Madrid. Au-dessus de la table, la "Fluor", customisée et tamisée de papier chinois. Enfin à droite, la "Leonardo", comme un nœud de fines lattes d’érable, dont on peut composer le volume et la forme. Appuyés contre la verrière, on peut y voir deux totems réalisés par Antoni à partir de matrices en bois de pièces de fonderie.

Un salon où les œuvres s’exposent
Un salon où les œuvres s’exposent
 / Box Management Mai-Linh

Sur le sol de béton lissé aux teintes gris chauds et entre les murs peints mats, l’improvisation est savamment mise. Le mobilier marie meubles récupérés dans la rue et protypes de l’atelier d’Antoni Arola. Dans le salon baigner de lumière, Antoni Arola a redessiné les fenêtres d’origine, avec le désir d'un lieu ouvert et lumineux. Entre deux fauteuil AA bâchés de cuir fauve, les canapés "Lope de Vega" (à g.) et "Turca" tous deux sortis de l’atelier Arola.

Bain de lumière
Bain de lumière
 / Box Management Mai-Linh

L’endroit a été réinventé autour d’un patio aux allures de serre, en un très spacieux agencement de pièces comme cette chambre-salle de bains qui donne sur la cour avec son ample baignoire-bassin qui allie la céramique et l’acier. Au plafond, les bacs-acier, utilisés en construction pour soutenir les dalles de béton, ont été laissées bruts dans une sorte de dénuement stylisé.

Anonyme le 16/02/2014 à 14:04
  • Une maison d'artiste avec patio pour coeur, c'est juste sublime. Et tellement agréable à vivre au quotidien.
Anonyme le 12/10/2010 à 16:32
  • Ho là là ! je me sens seule !!!!
Anonyme le 15/11/2009 à 17:34
  • enfin une maison qui a de l'âme! Très beau, très coloré et très chaleureux
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter