Loisirs créatifs - Marie Claire Idées
Idées décorations - 100 Idées déco
Boutique Marie Claire Maison
Mes Favoris
Envoyer
Commentez

Carreaux de faïence : la fabrication.

> Arrêter le défilement automatique

Carreaux de faïence : la fabrication.

Les carreaux de faïence sont des carreaux de céramique dits "à pâte poreuse" réalisés à partir d’argile et de feldspath. Moulés et pressés à la main dans un moule, ils sont mis à sécher pendant des semaines avant la première cuisson. Après cette première cuisson, les carreaux de faïence ainsi "biscuités" sont enduits d’émail, soit par trempage lorsqu’il s’agit d’une fabrication artisanale soit par vaporisation pour les carreaux réalisés industriellement. Puis vient la réalisation du décor s’il y a lieu comme pour les carreaux de Delft, ou les azulejos portugais. Ce décor peut se faire de deux manières. Le décor de faïence à "grand feu", le plus ancien, est peint directement sur l’émail frais avant une deuxième cuisson de 12 heures à 980° environ. Le décor de faïence à "petit feu" intervient après la deuxième cuisson, celle de l’émail uni. Le dessin est reporté sur le carreau selon la méthode du "poncif", c’est-à-dire un papier calque sur lequel les traits du décor sont perforés de petits trous. Une poudre grise frottée ensuite avec un tampon passe à travers les trous et se dépose sur l’émail, reproduisant le décor souhaité. Puis une troisième cuisson à 800° fixe le décor.

À vous de voter :

 

Carrelage : tout savoir sur les carreaux de faïence

Les carreaux de faïence aux motifs spectaculaires ornent les belles demeures, les rues et les édifices depuis des siècles. Découvrez-les, histoire, leur fabrication et surtout comment vous les procurer et à quel prix. Tour d’horizon.
Les carreaux de faïence : la pose.
Les carreaux de faïence : la pose.
Photo : marieclairemaison

Simplissime. Cependant il est déconseillé de les poser au sol, ils ne résisteraient pas aux frottements, chaussures ou autres chocs. Ce sont des carreaux fragiles ! A garder pour les murs, donc. Il vous faut de la colle pour carrelage, des croisillons de séparation de 3 mm, du joint blanc ou de couleur selon le décor choisi, une éponge, une spatule en caoutchouc pour carrelage, une carrelette pour couper les carreaux, de l’eau dans une cuvette, et un chiffon propre. Le mur doit être bien lisse, sans aspérités. Si la maison est ancienne, ne vous fiez pas à l’horizontalité du sol ni du plafond. Tracez à environ 1 m du sol une ligne horizontale avec un niveau à bulles. En suivant cette ligne et sur une bande de 30 cm environ au dessous de celle-ci, appliquez de la colle pour carrelage avec une raclette crantée tout en effectuant des mouvements en arcs de cercle. Commencez par appliquer le premier carreau sous le trait et au centre du mur. Ne partez pas d’un angle, toujours dans le cas d’une maison ancienne car les murs ne sont jamais droits ! Continuez votre rangée en partant vers la droite et la gauche et séparez chaque carreau par un croisillon. Il sera sans doute nécessaire de recouper les carreaux avec une carrelette. Au fur et à mesure de la progression, pour âtre sûr que les carreaux des rangés soient bien alignés verticalement, fixez en haut du mur un fil à plomb ou utilisez régulièrement un niveau à bulles. Nettoyez avec l’éponge humide le ciment resté sur les carreaux de faïence. Le lendemain, réalisez les joints avec la spatule. Attendez que le joint commence à prendre avant de nettoyer les carreaux avec l’éponge.

À vous de voter :
Les carreaux de faïence ou Azulejos.
Les carreaux de faïence ou Azulejos.
Photo : Almavia

Leur nom vient de l’arabe al zuleja qui veut dire "petite pierre polie". Les azulejos ornent les murs des villes, des églises, des fontaines et des maisons portugaises. Sans doute introduits au Portugal au XVe siècle par les portugais après la bataille de Ceuta au Maroc, leur couleur originellement bleue s’enrichit au fil des siècles de couleurs telles que le vert, jaune, sépia. Les motifs représentés vont des simples frises à de véritables scènes mythologiques ou religieuses, des paysages champêtres, des animaux, coquillages, personnages etc. Question prix, tout dépend de la complexité du décor et de la forme des carreaux de faïence. Une simple frise réalisée dans la plus pure tradition avec introduction d’impuretés pour un aspect vieilli, coûte environ 120 euros le mètre linéaire, soit 15 euros le carreau de 13 x 13 cm. Un décor très élaboré pour un panneau de 75 x 75 cm de côté avec carreaux hexagonaux peut coûter entre 2000 et 3000 euros (Almaviva). Les azulejos de fabrication industrielle sont bien sûr moins chers, à partir de 17 euros le m2 (Leroy Merlin).

À vous de voter :
Les carreaux de faïence de Delft.
Les carreaux de faïence de Delft.
Photo : marieclairemaison

A Delft en Hollande, les carreaux apparaissent au début du XVIIe siècle par le biais de la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales qui détient le monopole européen du commerce avec les pays asiatiques. Les motifs des carreaux de faïence de Delft cherchent à reproduire les décors des faïences chinoises, généralement des portraits ou des paysages. De nos jours, il subsiste quelques faïenceries encore en activité à Delft. La dimension traditionnelle est de 13 x 13 cm. En France, vous trouverez des carreaux de faïence de Delft faits main chez Carrelages du Marais, Almaviva. Comptez 4,20 euros le carreau simple avec 4 petites mouches dans les coins en bleu ou sépia, le carreau avec métiers 15,55 euros en bleu et sépia, avec paysage et moulin 24 euros. Pour les décors avec plusieurs couleurs, la majoration est d’environ 15%. Chez Almaviva, on travaille pour les plus grands décorateurs, plus particulièrement sur des chantiers de restauration mais n’hésitez pas à les appeler, ce sont des passionnés qui vous transmettront leur amour du bel ouvrage.

À vous de voter :
Les carreaux de faïence dits zelliges.
Les carreaux de faïence dits zelliges.
Photo : marieclairemaison

Ces carreaux de faïence sont typiques du savoir-faire marocain. Les particularités des zelliges viennentt de leur aspect irrégulier mais surtout de la variété des formes. En effet ces zelliges ornent l’intérieur des maisons, les hammams, les mosquées et fontaines. Fabriqués traditionnellement avec de la terre de la ville de Fez, vous les trouverez chez les fabricants de carreaux. Plus le carreau est petit, plus le prix est élevé car le savoir-faire doit être irréprochable. Chez la décoratrice belge Agnès Emery qui fait fabriquer ses zelliges à Fez, le prix des zelliges de 10 x 10 cm d’une épaisseur de 1,2 cm dans les coloris de base (blanc, noir, turquoise, miel, vert, bleu) est de 128 euros le m2. Il y a 100 pièces dans un m2. Pour les carreaux de 2 x 2 cm, il en faut 2500 pour couvrir un m2 ce qui revient à 225 euros le m2, sans la pose. Très prisés dans la déco des cuisines sous forme de crédence, sur les murs des salles de bains, l’effet obtenu est celui d’une surface aux couleurs et reflets changeants. Carrelages du Marais fabrique en France ses propres zelliges à la main grâce à des moules biseautés permettant au joint d’être dissimulé par la surface supérieure du carreau de faïence et les prix se situent dans la même fourchette.

À vous de voter :
Les adresses de spécialistes du carrelage
Les adresses de spécialistes du carrelage
Photo : Almavia
Almaviva : www.almaviva.Com Tél 01 43 35 15 56. Uniquement sur rendez-vous.

Carrelage du Marais www.carrelagesdumarais.com

Emery et Cie : www.Emeryetcie.com Prix et modèles sur le site.

Leroy Merlin : www.leroymerlin.fr

À vous de voter :
Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
Poster
Newsletters
image newsletter
La news hebdo
image newsletter news
La pause du mercredi
image newsletter pause
Coup coeur déco du jour
image newsletter déco
La News blogs - forums
image newsletter forums
100 idées déco
image newsletter idées
Jeux concours
Sondage
Quel revêtement de sol préférez-vous?