A Florence, un loft modulable installé dans une menuiserie

5

A Florence, l'architecte Alessandro Capellaro a conçu un lieu insolite, entièrement modulable, dans une ancienne menuiserie aux volumes exceptionnels.

Une ancienne menuiserie de Florence réaménagée
1/7

Une ancienne menuiserie de Florence réaménagée



Florence, l’enjôleuse cité toscane, était l’écrin idéal, inspirant et inspiré, pour faire fantasmer un architecte italien, attaché aux pierres et au patrimoine. Quand il a découvert cette menuiserie au fond d’une ruelle, Alessandro Capellaro a eu un déclic. Il a d’emblée su et vu ce qu’il pouvait imaginer pour le lieu : « Je me suis transposé immédiatement. Les images du lieu métamorphosé en habitation se sont superposées au décor peu romantique de cet atelier, au départ sinistre avec ses éclairages aux néons. » Ce qui pour lui est une évidence, s’apparente pour nous à un coup de génie : structurer l’espace à l’aide de 300 urnes en bois, chinées dans une brocante.

 

Une trouvaille qui, en prime, possède beaucoup d’atouts : aussi insolite qu’économique, ce concept laisse libre cours à l’imagination d’Alessandro qui module ainsi l’espace en créant des meubles uniques : bibliothèques, sommiers, tables basses, bureau, étagères, plan de cuisine… « J’aime l’idée du mouvement (…), du mobilier modulable. Je veux pouvoir déplacer n’importe quel élément et recréer l’espace en un clin d’œil » explique-t-il.

 

Sous les voûtes de l’espace froid et impersonnel, se trouvent désormais des casiers en bois qui réchauffent l’atmosphère et recouvrent même les murs. Une façon astucieuse de dissimuler tous les fils et graines électriques de la maison. Au centre de la salle à manger, sous une suspension IKEA, une table de postier occupe la place, dénichée aux puces de Florence par Alessandro. Avec elle, des fauteuils à roulettes des designers anglais Robin et Lucienne Day.

 

Malgré ce mélange de styles et de matériaux, l’architecte Alessandro Capellaro tenait à conserver l’âme de l’endroit : « J’ai évité les excès de matériaux pour libérer la circulation et conserver la mémoire du lieu. »

Par marieclairemaison.com
Délimiter l’espace entre la cuisine et la chambre
Délimiter l’espace entre la cuisine et la chambre
 Nicolas Mathéus

La cuisine et la chambre d’amis sont séparées par des urnes en bois empilées. Glissé au milieu de cette accumulation, un meuble des années 50 laqué en orange. Dessus, sa collection de verreries des années 50 à 70.

Vue de la chambre d’amis entourée de bois et de demi cloisons
Vue de la chambre d’amis entourée de bois et de demi cloisons
 Nicolas Mathéus

Les casiers en bois chinés sont partout : ils structurent l’espace, font office de sommier et de tables de chevet. Fidèle à son principe de chineur invétéré, l’architecte Alessandro Capallero a aussi trouvé les fauteuils en cuir bleu dans la rue.

Un salon habillé de bois et d’étagères en casiers
Un salon habillé de bois et d’étagères en casiers
 Nicolas Mathéus

Alessandro a tout imaginé dans cet espace même la cheminée, qu’il a dessinée lui-même et qu’il a réalisée en métal brut. Comme dans chaque pièce, les casiers sont omniprésents et forment ici des étagères qui entourent le canapé et accueillent une collection de vases en céramiques comme des petites bûches pour la cheminée. Le bois est le matériau dominant jusqu’au sol où un parquet a été confectionné avec de petites lattes de chêne posées sur la tranches, disposées horizontalement et verticalement. Une série de portraits de Pietro Manzo décore les murs.

Inox, bois et béton ciré dans la cuisine
Inox, bois et béton ciré dans la cuisine
 Nicolas Mathéus

Mélange de matériaux, la cuisine se compose d’un plan de travail en béton ciré, d’éléments électroménagers en inox même si le bois n’est jamais très loin. Pour la suspension lumineuse de couleurs, Alessandro a détourné des verreries vintage.

Un bureau modulable et personnalisable
Un bureau modulable et personnalisable
 

Conservant le même principe de modulation de l’espace que dans le reste du loft, Alessandro Caparello a mis en place un bureau en apparence sommaire en réalité insolite et ingénieux, composé de quatre urnes et d’une planche.


D'autres idées de bureaux.

Une chambre en bois composée d’urnes
Une chambre en bois composée d’urnes
 Nicolas Mathéus

La chambre est une réussite, représentative comme le reste des pièces du concept d’ensemble. Ici, les urnes composent le sommier sur lequel repose le matelas, une table de chevet, une bibliothèque où sont rangés les livres et les vases en céramique.

Anonyme le 27/07/2012 à 16:14
  • Super concept, mais ou se procurer tant de caisson de bois (qui soient tous régulier qui plus est ..) ??
andreafalkner_865131 le 25/03/2012 à 12:14
  • BRAVO!
Anonyme le 25/01/2012 à 12:37
  • J'aime beaucoup
Ecrire un commentaire

Pour que votre commentaire soit signé de votre pseudo, merci de vous connecter.

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte
vidéos
newsletter